Chantal Roger Tuile : « Nathalie Koah m’a donné cinq millions que j’ai distribué aux médias »

0
499
TCL TV

Le directeur de publication de La tribune de l’Est économie était l’invité d’un débat télévisé diffusé ce dimanche 12 novembre 2017.

Roger Chantal Tuile a fait de nouvelles révélations dans l’affaire Samuel Eto’o/Nathalie Koah. Une affaire qui remonte à l’année 2014, et qui avait opposé l’ancien capitaine des Lions indomptables, à son ex-copine Nathalie Koah. C’était au cours de l’émission l’arène, diffusée sur la chaîne Canal 2 international ce 12 novembre.

Pour le directeur de publication de la Tribune de l’Est, invité pour débattre sur la question de la liberté de la presse entre autres, il existe des journalistes camerounais qui échangent leurs services contre de l’argent. Pour justifier son propos, Chantal Roger Tuile est revenu sur un épisode au cours duquel il aurait personnellement distribué la somme de cinq millions de francs CFA, pour mettre en lumière, l’affaire Samuel Eto’o/Nathalie Koah.

« Nathalie Koah était agressée, traquée, elle était dans un conflit ouvert avec son amant. Il fallait que les médias en parlent.(…) Donc Mme Nathalie Nkoah me voit parler dans votre télévision, et dit : « C’est vous qui pouvez parler en mes lieu et place dans les médias ». Je lui ai dit, au niveau où on t’agresse, où on a saisi ta voiture, où on t’a enfermé à Mokolo, il faut que les médias en parlent. Nous sommes ce jour chez ses avocats. Elle n’a pas d’argent car Eto’o fils a bloqué ses comptes. Je lui dis pour qu’on en parle, je connais mes confrères, quelquefois, ils sont affamés et ils veulent de l’argent, c’est la vérité. Elle débloque cinq millions et me dit ce n’est que ce qu’elle a. J’ai réuni tout le monde et j’ai distribué l’argent. 500 mille francs CFA chacun. Tous ont pris. Les directeurs de publication. Et c’est ainsi que l’affaire Koah est devenue une affaire nationale« , raconte-t-il.

Roger Chantal Tuile a continué son propos en confiant qu’il avait été contacté par Samuel Eto’o lui-même peu de temps après, toujours dans le cadre de cette affaire. Ces révélations ont suscité une vague de réactions chez les téléspectateurs, qui se sont exprimés sur les réseaux sociaux. Pour la plupart, les déclarations de Chantal Roger Tuile sont extrêmement graves et de nature à décrédibiliser la profession de journaliste au Cameroun.

l faut noter que Chantal Roger Tuile est toujours impliqué dans plusieurs procédures judiciaires à Yaoundé et à Douala. Il s’agit de procès qui font suite à la publication par son journal, d’un article intitulé « Voici les vrais salaires des directeurs généraux au Cameroun », paru dans l’édition du 24 juillet 2017 dudit journal. Plusieurs personnalités citées avaient contesté ces salaires, notamment le directeur général de la Cnps, Mekulu Mvondo Akame. Celui-ci a affirmé avoir déposé une plainte contre le journaliste auprès des juridictions compétentes.

Chantal Roger Tuile et la Tribune de l’Est ont été suspendus pour la même affaire par le conseil national de la Communication le 26 septembre dernier pour une durée de trois mois.


© Source: Le Journal du Cameroun

⇒ Via Actu-plus.cm


 

Facebook Comments