Crise Anglophone: Les populations menacent de boycotter l’école suite à la fermeture d’un centre hospitalier à Bamenda par l’Archevêque

0
319
TCL TV

Les populations des zones anglophones, particulièrement celles de Njinikom, dans le diocèse de Bamenda sont mécontentes suite à la fermeture de l’hôpital de référence « Saint Martin de porres » par l’Archevêque de la province ecclésiastique de Bamenda Monseigneur Cornelius Fontem Esua.

Cette fermeture fait suite aux actes de vandalisme perpétrés le 04 Novembre dernier, où les séparatistes avaient fait irruption dans ce centre hospitalier et ont procédé à la casse, tout en menaçant de mort la Sœur NGAH Olive, la religieuse responsable de cet hôpital et en l’accusant de détournement des fonds.

C’est donc de cette situation, que découle la décision de Monseigneur, de fermer cet hôpital jusqu’à nouvel ordre. C’est ainsi que les populations, mecontentes de cette décision, indiquent à leur tour que l’école ne reprendra pas tant que cette décision n’est levée ; et depuis hier, ont procédé à une manifestation.

Par ailleurs, une réunion de crise entre Monseigneur et l’administration du dit hôpital pour une éventuelle solution est imminente.


© Source: 237 Actu
⇒ Via Actu-plus.cm


 

Facebook Comments