La Chine contrôle 82 % du marché de textile au Cameroun

0
523
TCL TV

La filière textile au Cameroun est largement dominée par la Chine qui contrôle 82 % des parts du marché, ont révélé jeudi, la Cotonnière industrielle du Cameroun (CICAM).

Une situation qui met à mal la filière locale, le Cameroun ne représentant que 5 % du marché, derrière le Nigeria, 10% les 3% pour cent des parts de marché restant revenant aux autres acteurs.Des chiffres qui contrastent avec la réalité d’il y a une trentaine d’années, lorsque la CICAM contrôlait 85 % du marché en 1985.

Selon des sources, en dépit de l’arrivée massive des textiles chinois et ceux venus d’Afrique de l’Ouest à qui il convient d’ajouter la contrefaçon, la contrebande et la fraude, après plus de 50 ans d’activité, les machines de la CICAM, unique producteur local, ne répondent aux exigences du marché.

En outre, la faiblesse de l’industrie du textile au Cameroun est aussi accentuée par la qualité et la quantité de matière première produit localement. 

Selon des sources, le Cameroun  dont la capacité de production annuelle est de 350 mille tonnes de coton est en mesure de doubler sa production, compte tenu de la disponibilité de la main d’œuvre et des espaces cultivables.

Autre  difficulté, alors qu’avec 3000 francs CFA l’on se procure un pagne  chinois, la CICAM a tendance à vendre « le bas de gamme à 5000 francs  CFA », poussant des consommateurs peu soucieux de la qualité à se tourner  vers le moins cher. 

Depuis l’année dernière, le gouvernement a entrepris un programme d’investissement de 5 milliards de francs CFA, l’objectif étant de rénover l’outil de production afin de le rendre plus compétitif.

En attendant les fruits de cette modernisation, la CICAM tient encore du fait des commandes pour des événements publics et privés.

On en veut pour preuve, le pagne du 8 mars, c’est-à-dire de la Journée internationale de la femme (JIF) qui constitue l’une des plus grosses rentrées de fonds pour cette entreprise publique dont la reconquête du « Made in Cameroon », est plus que jamais enclenchée rassure-t-on.


© Source: APANEWS  ⇒ Via Actu-Plus.cm


Facebook Comments