Arrestation des ambazoniens au Nigéria – Issa Tchiroma:  » Soyez patient et attendez »

0
266
TCL TV

Malgré le torents d’émotions qui se déchainent sur la toile au sujet de l’arrestation  du président de l’Ambazonie et ses compagnons dans un hotel au Nigéria, le gouvernement camerounais joue la carte de la prudence et ne veut guère commenter cette actualité.

Selon un communiqué diffusé sur la toile et attribué au département en charge de la communication de la République Fédérale d’Ambazonie, Julius Ayuk Sisiku Tabe le « président » de cette république fantome et ses compagnons activistes et radicaux de la crise anglophone ont été arrêtés nuitamment vendredi dernier dans un Hotel à Abuja par la police nigériane. Les internautes camerounais s’activent sur la toile pour saluer ce coup de filet et entrevoient un calme absolu dans au Nord-Ouest et Sud-Ouest, les régions de tensions de la crise dite anglophone au Cameroun.


A LIRE AUSSI:  Cameroun – Crise anglophone: Le Président de l’Ambazonie arrêté au Nigéria?


Le discrétion du gouvernement camerounais

A Yaoundé,  c’est le silence, ou l’on parle pour dire « prudence! ».

«Il faut être prudent, attendre la confirmation du gouvernement parce que avec les réseaux sociaux, les documents qui y circulent ne sont pas tous authentiques», conseille une source du sérail, contactée par les confrères de Cameroon-info.net

Issa Tchiroma Bakary, le ministre de la communication, le porte-parole du Gouvernement tient la chose avec les pincettes:

Je ne relaie par la rumeur ou les émotions quel que soit leur nature par ailleurs.

«Le Ministre de la Communication qui porte la parole du gouvernement, ne relaie pas de la rumeur. Il relaie l’information. Alors, quand j’aurai des éléments de langage approprié, dignes d’être portés à votre connaissance, je vous appellerais pour qu’il en soit ainsi. C’est quand j’aurai des éléments factuels, des éléments de langage dignes d’intérêt pour la presse nationale et internationale, que je vous appellerais pour les mettre à votre disposition. Soyez donc patient et attendez. Je ne relaie par la rumeur ou les émotions quel que soit leur nature par ailleurs. J’attends moi-même avoir le factuel, c’est à dire les éléments qui attestent ou infirment», a-t-il expliqué.


© Source: Actu-Plus.cm, Franck Olivier BIYA


 

Facebook Comments