Cameroun – Crise anglophone: Le Président de l’Ambazonie arrêté au Nigéria?

1
427
TCL TV

Ayuk Sisiku et 9 autres leaders de la cause sécessionniste au Cameroun seraient caputurés dans un hotel au Nigéria.

Panique en Ambazonie! Le président par intérim de ce gouvernement fictif, Ayuk Sisiku Tabe et neuf autres de ses complices  ont été interpellés vendredi, 5 janvier 2018 aux environs de 19h30 au Nigéria par des forces de sécurité camerounaises.

Un communiqué de presse signé Chris ANU, le chargé de communication du  gouvernement par intérim de la République Fédérale d’Ambazonie indique que les leaders de la cause sécessionnistes ont été kidnappés à Nera hôtel d’Abuja pendant qu’ils y tenaient réunion. Le communiqué précise que le gouvernement par intérim condamne l’acte « criminel » et ordonne la libération immédiate de ses leaders. Pour l’heure, le gouvernement camerounais n’a pas dit mot à propos.

Rappelons ces « arrestations » surviennent deux mois après que l’Etat camerounais ait initié des mandats « d’arrêt internationaux » contre les leaders ambazoniens, selon un article relayé par Actu-Plus.cm et qui reportait les informations de Le Jour dans son numéro du 8 novembre 2017.

A LIRE AUSSI: Crise anglophone: Le mandat d’arrêt international met le président ambazoniens dans la panique

Par la suite, le Président de la République, à la suite d’un massacre de plusieurs élements des forces de sécurité et de défense dans les régions anglophones, avait rassuré le peuple camerounais le 30 novembre 2017:  »  toutes les dispositions sont prises pour mettre hors d’état de nuire ces criminels et faire en sorte que la paix et la sécurité soient sauvegardées sur toute l’étendue du territoire national. »

Comme quoi, le mouvement sécessionniste  en dépit de ses allures terroristes  a  devant lui, un avenir incertain.


A LIRE AUSSI: Arrestation des ambazoniens au Nigéria – Issa Tchiroma:  » Soyez patient et attendez »



© Source: Actu-Plus.cm, Franck Olivier BIYA


 

Facebook Comments