Assou-Ekotto Vs Kylian Mbappé: Qui est le lion, qui est le singe?

0
133

L’on croyait l’affaire close, que non! La passe d’armes continue entre le messin et le parisien.

L’atmosphère reste tendue entre les deux footballeurs internationaux aux origines camerounaises. Comme nous l’avons indiqué hier dans un article, l’ancien latéral droit des lions indomptables du Cameroun et l’international français se mangent dans toutes les sauces au travers des réseaux sociaux.

Après avoir pris part à la récente rencontre entre les présidents français et liberiens, Kylian Mbappe s’est exprimé en faisant savoir ses intentions de s’engager pour aider le football africain à se développer, au nom de ses origines qui lui tiennent à coeur. « Même si je suis Français, j’ai des origines africaines. Aider le sport africain à se développer me tient à cœur. Si je peux aider à travers ma notoriété ou autres, je le ferai avec plaisir », a-t-il annoncé.

Réaction peu  jugée peu sincère par Assou-Ekotto.

Comme un bon panafricain, l’ancien international camerounais voit en ces propos de l’attaquant parisien, cet ordre colonial qui voudrait que l’on continue à avoir la France comme cet incontournable pays sans lequel, l’Afrique ne peut se développer en aucun domaine. En tout cas, il est clair, pour Assou-Ekoto, l’Afrique, pour développer son sport, n’a ni aide, ni leçon à recevoir de la France et de ces africains qui ont choisi de jouer pour les pays occidentaux.

Pilule bien plus amère à avaler! Kilyan Mbappe qui, sans doute n’a pas aimé cette interprétation de Assou-Ekotto a retorqué violemment, non seulement en le parodiant, mais aussi en essayant de lui montrer qu’il n’était pas mieux placé pour lui donner des leçons, lui rappelant à cet effet sa bagarre avec son coéquipier Benjamin Moukanjo au mondial brésilien de 2014.

Hier lundi,  le latéral gauche de Metz est revenu à la charge, et a répondu nouvellement au tricolore, l’accusant de l’avoir copié. « Un lion qui copie un lion devient un singe », a -t-il asséné en citant Victor Hugo.

La suite, va certainement se jouer sur le terrain, le 10 mars prochain lors de la rencontre PSG-Metz, match comptant pour la 29e journée de la Ligue 1. D’ici là, espérons que « le lion » et « le singe » ne vont pas se croiser dans un coin de la jungle.


©Source: Actu-Plus.cm, OLBIF


Facebook Comments