Cameroun – Batibo: « Le Sous-préfet n’est pas mort » (Gouvernement)

0
96
Marcel Namata Diteng

Enlevé le 11 février dernier par des inconnus, une heure après le début du défilé de la fête de la jeunesse, Marcel Namata Diteng, le sous-prefet de l’arrondissement de Batibo est annoncé mort dans les réseaux sociaux. Une nouvelle que dément le Gouvernement.

Contacté ce lundi 12 février 2018, le porte-parole du Gouvernement, Issa Tchiroma Bakari, a fait la lumière sur la situation du Sous-préfet de l’arrondissement de Batibo. «Deux choses sont claires: il est certain que le Sous-préfet a été enlevé. Deuxièmement, des forces de sécurité se sont mobilisées dès que l’alerte de son enlèvement a été donnée. Des recherches se poursuivent pour retrouver le Sous-préfet d’où il se trouve», a déclaré le ministre de la communication. Plus loin, il a indiqué que tout ce que les gens racontent sur le décès du Sous-préfet Marcel Namata Diteng, est «de la littérature». Pour lui,ceux qui annoncent son décès, doivent montrer son corps. «Le Sous-préfet n’est pas mort», a-t-il marltelé pour conclure.

La journée de dimanche, 11 février aura été tumultueuse dans les régions anglophones pour la République qui célébrait la 52e édition de la fête de la jeunesse. Si au Nord-Ouest, les assaillants séparatistes font intrusion aux lieux des célébrations et capturent et enlèvent le sous-préfet à Batibo, au Sud-Ouest, ils ont assassiné 3 gendarmes à Mamfé. Joint au téléphone par une chaine de télévision locale, le Colonel Didier Badjeck, porte parole de l’armée camerounaise a fait savoir que la situation est à nouveau sous contrôle et le calme est revenu au Nord-Ouest et au Sud-Ouest. Un groupe d’assaillants présumés auteurs de l’assassinat des trois gendarmes à Mamfé est aux arrêts, a-t-il ajouté.


© Source: Actu-Plus.cm, OLBIF


Facebook Comments