Cameroun – Garanti Express : Le directeur adjoint de l’agence de Yaoundé retrouvé mort

0
311
TCL TV

Justin Sangou se serait tiré une balle dans la tête lundi matin dans son domicile.

Des cris et des pleurs… C’est cette ambiance de tristesse qui a prévalu dans la matinée d’hier, 05 février, au domicile de Justin Sangou, directeur adjoint de l’agence de transport Garanti Express (Yaoundé). Et pour cause, « papa Tagni », comme l’appelaient les proches, vient d’être retrouvé mort dans son domicile. « Il était environ 7h15 quand on a entendu le coup de feu », renseigne un témoin.

Un coup que le polygame de deux femmes a pris le temps de préparer, à en croire une source proche de la famille. « Il a fait venir une de ses épouses à qui il a fait savoir sa volonté de mettre fin à sa vie, car il avait trop de problèmes. Il a ensuite persuadé celle-ci de ce que ces propos n’étaient que de pures blagues, avant de l’envoyer s’apprêter pour le ravail », renseigne une source. Et de poursuivre : « Il ne restait que sa fille et lui au salon. Il a envoyé celle-ci lui faire une photocopie de sa carte nationale d’identité. C’est alors qu’il se saisit d’un fusil à pompe calibre 12 pour se tirer une balle dans la tête ».

Il est 9h30, à quelques mètres du dépôt Guinness au quartier Ahala à Yaoundé. Les voisins accourent à son domicile pour s’enquérir de la situation. Seulement, au portail, une dame filtre les entrées. L’accès n’est pas autorisé à tout le monde, même pas aux hommes de médias. « Je ne veux rien voir de tout cela à la télévision. Donc, partez !!! », avertit éploré, l’un des fils de « papa Tagni ».

Nul n’entre ici s’il n’est de la famille ou très proche du défunt. De l’extérieur, on peut entendre les lamentations de ceux qui viennent de perdre un époux et un père. C’est la consternation totale. Après plusieurs heures d’inspection par les éléments de la force de maintien de l’ordre, le corps est finalement remis à la famille tard dans la journée pour les obsèques. A l’agence Garanti Express située non loin du carrefour Nsam, les activités se poursuivent sereinement. La perte de ce cadre ne semble visiblement pas gêner le personnel en service ici. Chacun est à son poste. Les bureaux et magasin de Justin Sangou ont été scellés et les résultats de l’enquête ouverte permettront peut-être de déterminer les véritables mobiles de ce décès.


© Source : Mutations, Guy Martial Tchinda  ⇒ Via Actu-Plus.cm


Facebook Comments