Cameroun: La corruption se porte bien

0
260
TCL TV

Le pays vient d’être classé 153è sur 180, selon l’indice de perception 2017 de l’ONG Transparency international.

Parallèlement aux activités marquant la célébration du 25è anniversaire l’ONG a procédé le 21 février dernier, à la publication de son indice de perception de la corruption 2017. De ce classement, il ressort que le pays des camerounais occupe le 153è rang des pays le plus corrompus au monde. Avec une note 25/100, le Cameroun partage cette position avec le Mozambique. A l’échelle continentale, le pays occupe 16e rang sur 50, selon les indication du document. Ainsi, le pays de Paul BIYA poursuit sa chute en matière de corruption par rapport aux années antérieures. En 2015 et 2016, le Cameroun a occupé respectivement les 130è et 145è rangs au monde. 

Selon Me Charles Nguini, président de Transparency International Cameroon, «l’indice 2017 classe 180 pays et territoires selon leur niveau de perception de la corruption du secteur public, d’après des experts et hommes d’affaires, sur une échelle allant de 0 (perçu comme très corrompu) à 100 (perçu comme très peu corrompu)».

Ces performances peu honorables du Cameroun viennent remettre sur la table, le débat sur l’efficaticité des outils mis en place par le régime de Yaoundé pour combattre ce fléau. Ni la Commission nationale anti-Corruption (Conac), ni l’Agence nationale d’investigation financière (Anif), encore moins l’Opération épervier, aucun outil n’a jamais pu faire reculer la corruption au Cameroun. Au contraire, au fil des années, le fléau gangne de l’ampleur, peut-on constater.


©Source: Actu-Plus.cm


Facebook Comments