Crise anglophone: l’armée inflige une lourde perte aux sécessionnistes à Kwa-kwa

0
410
TCL TV

C’est le deuxième gros échec essuyé au Sud-Ouest par les séparatistes cette semaine, face à une armée camerounaise déterminée à maintenir le Triangle National en un seul morceau.

Après Dadi, un village frontalier au Nigéria où quatre sécessionnistes sont tombés lundi et mardi derniers, c’est au tour de Kwa-kwa, dans la même région, de servir d’arène aux combats entre assaillants ambazoniens et l’armée camerounaise.

« Il est 16h ce jeudi 01 février 2018 dans la localité de KWA-KWA à une soixantaine de kilomètres de Kumba, Région du Sud-Ouest, lorsqu’une patrouille mixte de 12 gendarmes et militaires ayant à sa tête le sous lieutenant MINYONO PAUL CALVIN subie une attaque surprise de plusieurs assaillants avec des armes à bord d’un pickup et sur des motos », reporte Lequatrièmepouvoir.com.

Selon notre confrère, les forces de maintien de l’ordre (FMO) parviendront à ôter la vie à 03 assaillants. Leur pickup sera arraché et plusieurs blessés vont prendre la poudre d’escampette. Un bilan bien moins important, coté FMO qui enrégistrent 04 militaires et 8 gendarmes légèrement blessés.

Il faut rappeler que ces multiples attaques orchestrées par les combattants séparatistes cette semaine, sont perçues comme une protestation contre l’extradition de 47 sécessionnistes dont les leaders Ayuk Tabe Sisiku et Cie, lesquels sont considérés par l’immense majorité des camerounais comme les ennemis de la République. Heureusement à chaque épisode, l’armée a su donner du répondant.


© Source: Actu-plus.cm, OLBIF


Facebook Comments