Cameroun – Atangana Kouna: Le poussin qui voulait fuir « l’épervier »

0
65

L’ancien ministre de l’eau, des mines et de l’Energie a enfin été ramené au pays hier soir, malgré ses plans de grand fugitif.

Abattu en plein vol ! L’ex-Ministre Atangana kouna a été arrêté par Interpol dans la nuit de mercredi à Jeudi au Nigeria en compagnie de son maître d’hôtel. Une source l’a confié à la rédaction d’Actu-Plus.cm en fin de matinée d’hier, 22 mars 2018. Selon la même source, un vol spécial devrait le ramener à Yaoundé le même jour, en fin de journée.

Aux environs de 18h10, c’est un jet spécial en provenance du Nigéria, qui atterrit à l’aéroport international de Nsimalen avec à son bord, l’ex- ministre de l’Eau et de l’Energie en compagnie de son homme de main avec qui il était en cavale.

Arrivée de Basile Atangana Kouna à bord d’un jet privé en provenance du Nigéria.

Quelques deux ou trois minutes avant 18h30, un cortège « léger et silencieux » composé de 3 véhicules de la délégation générale à la sureté nationale met le cap sur Yaoundé. Dans l’un de ces véhicules, se trouve qui, il y a moins d’un mois était encore Ministre de l’eau, des mines et de l’énergie, Basile Atangana Kouna (BAK), menotté comme un vulgaire bandit.

Soulignons que depuis lundi, BAK tient la presse et l’opinion publique en haleine. Il a réussi a déjoué tous les soupçons et repères. Tantôt annoncé aux arrêts à Kribi, tantôt aperçu au Canada, personne ne savait plus à quelle version croire. Le 19 mars dernier, la police judiciaire a essayé de faire pression sur son épouse en la mettant en garde à vue. Interrogée par les éléments de la police judiciaire, Aline Mengue Akono a juré de n’avoir aucune idée de l’endroit où se trouverait son époux.

L’arrivée de BAK au pays sonne donc le glas d’un long et éreintant feuilleton. Des sources croient d’ailleurs savoir qu’il risque d’écoper d’une lourde peine pour avoir tenté l’évasion.


©Source: Actu-Plus.cm


 

Facebook Comments