Cameroun – Football: « Nous voulons ramener la sérénité au sein de l’équipe nationale

0
279
TCL TV

Ainsi s’est exprimé dans une interview Me Dieudonné Happi, le patron de la normalisation dont le mandat vient d’être prorogé.

Actu-plus vous propose l’intégralité de l’entretien accordé à Cameroon-tribune.

Propos Recueillis Par Priscille G. MOADOUGOU ATANGANA

La Fecafoot a lancé un appel à candidatures pour le poste d’entraîneur-sélectionneur national des Lions indomptables. Au-delà de ce qui  est  écrit,  quel  est le portrait-robot du coach que vous souhaitez  pour  l’équipe  nationale?

Le  dossier  d’appel  à  candidatures qui définit les critères de recrutement du prochain entraineur de la sélection nationale masculine A du Cameroun est très précis sur le portrait-robot du coach. Le Comité de normalisation de la Fécafoot s’assurera tout simplement du respect de ces critères.  Et aussi du fait que l’entraîneur sélectionneur retenu aura les compétences et la force de caractère nécessaires pour permettre aux Lions Indomptables  d’atteindre  leurs  objectifs, notamment remporter la Can Cameroun 2019

Vous  avez  nommé  Alexandre Belinga  comme  intérimaire.  Et si l’appel à candidature était infructueux?

Nous ne pensons pas que l’appel à candidature puisse être infructueux. Le Cameroun est une place forte du football africain, voire mondial et les Lions Indomptables restent une vitrine  dont  le  pouvoir  attractif  est avéré. Toutefois et dans l’hypothèse extraordinaire où l’appel à candidature était infructueux, le Comité de normalisation avisera.

Qu’est-ce  qui  ressort  des échanges  que  vous  avez  eus avec certains joueurs en France récemment ?

Cette rencontre rentre dans le cadre d’une  campagne  de  réconciliation avec  certains  joueurs  camerounais de haut niveau en vue de leur retour dans la sélection nationale masculine A. Certains joueurs, pour la plupart titulaires, dans leurs clubs, ont pris la décision pour des raisons diverses soit de mettre un terme à leur carrière internationale, soit de ne pas intégrer cette sélection. Il s’agit pour moi de ramener  tout  le  monde  au  bercail, de  ramener  la  sérénité  au  sein  de l’équipe  nationale  en  sorte  que  le nouvel  entraîneur-sélectionneur parte sur des nouvelles bases saines avec une équipe nationale à laquelle on  est  fier  d’appartenir,  où  il  fait bon  vivre  et  dans  laquelle  les  co-équipiers ont envie de se retrouver et d’optimiser les chances de réussite de cette sélection. Je me réjouis de la  franchise  qui  a  caractérisé  nos échanges  au  cours  desquels  les joueurs  présents  ont  bien  compris qu’ils pourraient ne pas être convoqués,  sans  que  cela  n’entame  en rien leur bonne disposition à honorer leur pays. C’est pour moi l’occasion de saluer leur sens élevé de patriotisme.

 D’autres  joueurs  seront-ils  approchés dans les prochaines semaines?

Il  est  bien  entendu  que  s’agissant d’une campagne. D’autres rencontres  de ce type seront programmées dans les jours et semaines à venir. Je tiens à préciser que nonobstant cette initiative, la sélection des joueurs relève et continuera de relever de la compétence  exclusive  de  l’entraîneur-sélectionneur. La présente campagne n’ayant  pour  autre  objectif  que  la reconstruction  de  la  sélection  nationale masculine A, la revalorisation du label «Lions indomptables» à travers des performances  de haut niveau et l’optimisation de la préparation du Cameroun sur le plan sportif, dans le cadre de l’organisation de la Can Cameroun 2019.

Le Maroc promet désormais d’accompagner  le  Cameroun  dans l’organisation  de  la  Can  2019. Comment en est-on arrivé là ?

En marge du Symposium sur le football féminin de la Caf qui s’est tenu du 5 au 6 mars dernier, le président de  la  Fédération  royale  marocaine de football et moi avons donné un point  de  presse  conjoint,  au  cours duquel  la  partie  marocaine  a  fait une forte déclaration qui met définitivement un terme à certaines spéculations  en  circulation  depuis  un moment. Je continue  de me réjouir de cette déclaration. Pour être sincère et honnête, cette déclaration est en réalité le fruit du prestige dont jouit le  président  de  la  République,  S.E. Paul Biya au niveau international et surtout  celui  des  relations  personnelles et particulières que le président de la République entretient avec Sa Majesté le Roi Mohammed VI du Maroc. Je saisis cette occasion pour remercier sincèrement la Confédération africaine de Football et particulièrement  son  président,  Ahmad,  pour l’oreille attentive qu’ils m’ont toujours prêtée ainsi que leur bonne disposition à accompagner le Cocan Cameroun 2019.

Votre  comité  a  été  reconduit. Comment procèdera-t-il pour terminer son travail cette fois ci ?  

Le  Comité  de  normalisation  a  été nommé  par  la  Fifa  et  exécute  ses missions  sous le  contrôle de  celle-ci. Lors de son récent séjour au Cameroun,  au  cours  de  son  point  de presse du 27 février dernier, la Fifa a confirmé que le travail préalable à l’organisation des élections à la Fécafoot a été bien accompli par le Comité dans les délais requis. La Fifa a aussi  clairement  indiqué les conditions préalables à l’organisation des élections  à  la  Fécafoot.  Le  Comité continue pour l’instant d’exécuter la mission de gestion des affaires courantes qui fait partie des missions à lui confiées par la Fifa .


©Source: Actu-Plus.cm


Facebook Comments