Cameroun – TCS: Mebe Ngo et Atangana Kouna ont-ils financé Ayuk Tabe?

0
206

Les noms des deux ministres auraient été révélés par le leader sécessionniste lors de son exploitation.

Quelques jours après l’extradition de Ayuk et compagnie, comme une trainée de poudre, des sources ont révélé que les sécessionnistes ont émis le vœu de se confier au président Paul BIYA. Des grosses légumes du régime de Yaoundé seraient en accointance avec les séparatistes, apprenait-on alors. Quelques jours seulement après un réaménagement du gouvernement que certains ont trouvé inattendu, compte tenu de l’approche des échéances électorales, les noms de Edgar Alain Mebe Ngo’o et de Basile Atangana Kouna, deux anges déchus de l’équipe Yang sortent des affaires compliquées.

En effet selon l’hebdomadaire Le Point , le président du Tribunal criminel spécial aurait reçu l’ordre de convoquer les deux ministres déchus dans son institution dans les prochains jours.

Il leur serait reproché d’être les principaux financiers francophones du mouvement sécessionniste de l’Ambazonie qui menace le pouvoir de Yaoundé depuis octobre de l’année dernière. Les noms des deux ministres auraient été révélés par le leader sécessionniste Ayuk Sisiku Tabé lors de son exploitation. 

Ce n’est pas la première fois les deux anciens ministres sont cités dans les scandales financiers. On se souvient qu’en juillet 2017, Edgard Alain Mebe Ngo’o avaient fait l’objet d’une enquête de la justice française encore en cours. Il est reproché au « Fils du président » d’être impliqué dans une affaire de corruption dans la vente de matériels et équipements militaires à l’armée camerounaise alors qu’il était au ministère de la Défense. Basile Atangana Kouna, l’ex-patron des Eaux et Mines et de l’Energie au Cameroun que les médias locaux ont surnommé « El Capone » est par exemple impliqué dans une affaire de détournement présumé de  plusieurs millions de FCFA dans le cadre du projet d’approvisionnement de Yaoundé en eau potable.

Comme quoi, la déchéance des deux pontes du régime ne fait que commencer. Les jours en liberté des anciens ministres Edgar Mebe Ngo’o et Basile Atangana Kouna seraient désormais comptés.


© Source: Actu-Plus.cm


Facebook Comments