14 ans de polémiques Facebook et d’excuses de Mark Zuckerberg

0
83

WEB – Alors que le dirigeant doit s’expliquer devant le Congrès américain, mardi et mercredi, son entreprise est coutumière des dérapages…

« C’était mon erreur et je suis désolé. » C’est ce que va dire Mark Zuckerberg devant les élus américains, mardi et mercredi, selon le texte de sa déclaration publié lundi. Avec cet acte de contrition forcé par les scandales de Cambridge Analytica et de l’ingérence russe dans la présidentielle américaine, le patron de Facebook espère calmer le Congrès afin d’éviter une amende et surtout de nouvelles lois encadrant les pratiques publicitaires des géants du Web. Mais alors que le réseau a franchi la ligne jaune à de nombreuses reprises en 14 ans d’existence – et se trouve depuis 2011 sous la surveillance du gendarme américain du commerce – rien ne dit d’un qu’un simple « sorry » suffira.

Alors qu’il avait été embauché comme codeur par les jumeaux Winklevoss pour développer l’annuaire HarvardConnection, Mark Zuckerberg leur coupe l’herbe sous le pied et lance le réseau social TheFacebook. L’affaire se réglera à l’amiable avec l’attribution de 1,2 million d’actions Facebook valorisées à plus de 300 millions de dollars lors de l’entrée en Bourse de l’entreprise. Mais c’est surtout la publication de conversations avec un ami, tout juste après le lancement de Facebook, qui endommagea la réputation du jeune dirigeant. Mark Zuckerberg se vante d’avoir obtenu 4.000 emails, photos et adresses d’utilisateurs de Facebook d’Harvard, écrivant : « Les gens les ont juste soumis. Je ne sais pas pourquoi. Ils me  »font confiance ». Quelle bande de cons. » Il s’excusera en 2010, face à la journaliste Kara Swisher : « Quand j’avais 19 ans, j’ai fait des trucs stupides. C’est embarrassant, et je suis vraiment désolé. »

2007-2009 : Beacon, le programme publicitaire qui collectait (…) Lire la suite sur 20minutes


⇒Via Actu-Plus.cm


Facebook Comments