Cameroun : Renforcer la résilience pour décourager le flux migratoire

0
15

Dans le cadre du fonds fiduciaire d’urgence pour l’Afrique, l’Union Européenne a financé le projet de renforcement de la résilience des populations du Nord Cameroun dont l’un des objectifs inavoué est de réduire le flux migratoire en échange d’une aide financière. Coût du projet : 20 Millions d’Euros.

Face à la crise sociale dans laquelle baignent les populations des régions septentrionales du Cameroun subissant de plein fouet les effets de la spirale de la violence en République Centrafricaine et les incursions du groupe terroriste Boko Haram les victimes se battent pour survivre. Pour résorber la crise des déplacés internes et l’insertion des réfugiés, le projet de renforcement de la résilience des populations septentrionales a été porté sur fond baptismaux pour répondre à la problématique à la fois conjoncturelle et structurelle que rencontre les régions.

Financé à hauteur de 20 millions d’Euro par l’Union Européenne pour une durée de 36mois, le projet cible 23 communes des régions de l’Adamaoua, du Nord et de l’Extrême-Nord, pour une population de réfugiés de 90 000 et 215 000 déplacé internes.

« Il s’agit en réalité d’améliorer la situation sanitaire, l’insécurité alimentaire, le statut nutritionnel des femmes enceintes et des enfants de moins de 5ans, la malnutrition chronique et enfin construire et maintenir la cohésion sociale »,

décrypte Dionmayal Daniel, chef d’antenne du projet pour la région de l’Adamaoua.

Assurer une assistance humanitaire et restaurer la stabilité des communautés n’est que la partie visible de l’iceberg. Le projet conduit par le consortium SNV, APROSPEN et CADEPI est en effet un levier pour sous-tendre la mise en œuvre des centres de retentions et l’érection d’un barrage aux futurs candidats à l’immigration en Europe. La réinstallation des réfugiés et des déplacé interne dans leurs pays d’origines de manière durable préoccupe dont le vieux continent qui craint la dérive et la monté de populisme et du nationalisme.

© Source: Chateaunews


 

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.