Cameroun – Sénatoriales 2018: Voici les résultats définitifs

0
106

Sans surprise, le parti au pouvoir, le Rassemblement démocratique du peuple camerounais, s’est taillé la part du lion. Le  RDPC, remporte la majorité des sièges, Mais, le SDF confirme sa place de leader de l’opposition camerounaise.

Fait historique, mais aussi anodin! Ce jeudi, 5 avril 2018, le Conseil constitutionnel, conformément au communiqué rendu public mardi dernier par l’institution, après l’audience qui a vidé le contentieux électoral, a procédé à la proclamation des résultats définitifs des élections sénatoriales du 25 mars dernier. La cérémonie a eu lieu au Palais dans la salle d’audience du palais des Congrès de Yaoundé. L’instance procède ainsi à sa première proclamation de résultats d’élections au Cameroun depuis sa mise en place officielle le 7 février 2018.

D’après les chiffres officiels, 10105 électeurs étaient inscrits. 9838 ont voté, 267 se sont abstenus (Taux de participation 97,36%; taux d’abstention 2,64%).

Au cours de la cérémonie de proclamation des résultats officiels des élections sénatoriales du 25 mars 2018, le président du Conseil constitutionnel, Clément Atangana a dévoilé les noms des 70 Sénateurs élus.

Mais avant, il a procédé à la lecture des résultats officiels enregistrés dans chacun des 81 bureaux de vote sur le plan national.

Sans surprise, le parti au pouvoir, le Rassemblement démocratique du peuple camerounais, s’est taillé la part du lion. Le  RDPC, remporte la majorité des sièges, Mais, le SDF confirme sa place de leader de l’opposition camerounaise.

In fine, on note en effet que le RDPC a obtenu 7966 voix et un pourcentage de 81,13%, arrive en tête et gagne 63 sièges sur les 70 mis en jeu. 

Le SDF, parti leader de l’opposition, arrive en deuxième position avec 846 voix et un pourcentage de 8,62 %. Une position qui lui a permis de rafler les 7 sièges restants,  mis en jeu dans la Région du Nord-Ouest, son fief. Evidemment, les sept autres partis en compétition ont eu zéro siège.

Le verdict des urnes étant rendu, il ne reste plus que la nomination par le Président de la République des 30 autres sénateurs devant s’ajouter aux 70 élus, au plus tard le 15 avril 2018, selon les délais fixés par les dispositions légales.


Facebook Comments