CAN 2019: fin du suspense, le Cameroun peut souffler…

0
87
Organisation CAN 2019 : Le logo et le nom officiel remis au Cameroun
Organisation CAN 2019 : Le logo et le nom officiel remis au Cameroun

Pas besoin d’être subtil pour interpreter afin de comprendre que les efforts entrepris par la pays organisateur, depuis les multiples et surtout musclées mises en garde de l’instance pilotée par Ahmad Ahmad, trouvent en cette sortie, leur juste reconnaissance.


Source: pdefoot.com 


Il s’agit des encouragements de la confedération africaine de football, qui prennent surement assise sur le rythme, la cadence, la célérité et le dynamisme observés dans l’exécution des chantiers de la compétition au Cameroun. Autrement, l’état d’avancement des travaux rassure la CAF sur ce que « le Cameroun sera prêt le jour dit ».

Le débat sur l’eventualité du retrait de l’organisation de la coupe d’Afrique des nations de football (CAN) 2019 est donc depuis le 17 avril 2018 renvoyé au calendes grecques. Et Jean Baptiste Biaye, membre du comité d’organisation (Cocan) de dire la messe « Il s’agit du logotype officiel de la CAN Total, Cameroun 2019 en français et en anglais comportant des caractéristiques telles que les couleurs et leur situation sur le logo, l’étoile de couleur blanche sur le pays hôte de la compétition en Afrique, surtout le logo du sponsor officiel qui est ici Total». En bon camerounais, il est désormais autorisé de penser que l’organisation de la Can 2019 est déjà dans la « sauce » soit « Coupe d’Afrique des Nations Total, Cameroun 2019 ».

Mais quelle frayeur ! Il s’agit tout de même d’une compétition derrière laquelle le Cameroun court depuis 47 ans, depuis l’époque du feu président Ahmadou AHIDJO en 1972; le pays de Théophile ABEGA organisait alors la 8è édition. Une fête dont les rois de la forêt n’en sortiront pas triomphants, douchés et désillusionnés par l’attaquant Congolais Mbono qui va déjouer tous les pronostiques en inscrivant à la 31ème minute l’unique but du match, occasionnant par la même ce 02 mars là , un « drame national » car l’équipe de Peter Schnittger se voyait déjà en finale. C’est ainsi fort de ce souvenir tristement amer que la 32 ème édition qui se prépare, offre l’opportunité, peut être unique et voire même historique, de rectifier le tir et d’entrer dans les annales en conservant le titre décroché de haute lutte au Gabon voisin. Toute chose qui passe par une victoire finale dans une compétition qui se veut beaucoup plus âpre et épuisante qu’autrefois.

En effet, autrefois appelé à se disputer à 16 pays, ce sont 24 équipes qui vont effectuer le déplacement du Cameroun pour prendre part au plus prestigieux tournoi de football organisé sur le continent noir. Un relooking de la CAF dont le pays des lions indomptables sera le chantre de l’expérimentation en juin-juillet 2019.

Mais à dire vrai, et c’est surement le souhait de tous les camerounaises et camerounais, toutes ces reformes autour de la compétition doivent davantage aiguiser le sens patriotique et booster l’esprit de gagne des lions afin d’offrir au peuple camerounais un nouveau laurier, celui-ci particulier pour l’avoir remporté devant la nation toute entière, comme la Tunisie en 2004 par exemple. Une performance qui nécessite la présence d’un sélectionneur sur le banc de touche. Ce qui n’est pas encore le cas du Cameroun qui, à un an seulement de la compétition, en est encore à l’enregistrement des candidatures. Mais bon, impossible n’est camerounais, dit-on…


 

Facebook Comments