Les terroristes présumés sont repartis avec des armes de guerre pris sur place.