Sénatoriales 2018 : le Conseil constitutionnel rejette les recours du SDF et de l’UDC

0
111

Ces deux partis politiques demandaient l’annulation des élections dans les régions de l’Ouest et du Sud-Ouest.

Le Conseil constitutionnel a rejeté les deux recours en annulation déposés par le SDF et l’UDC, réclamant une annulation partielle des élections sénatoriales du 25 mars dernier. Les 11 membres du conseil constitutionnel ont, en effet, jugés « irrecevables » les trois plaintes portées à leur jugement. C’était au cours d’une audience qui s’est tenue ce jour au palais de congrès de Yaoundé.

Tout a commencé par l’examen du recours déposé par le SDF. Il portait sur le déroulement du scrutin dans certains départements du Sud-Ouest, où des attaques perpétrées par des assaillants le jour du vote ont empêché à un grand nombre de conseillers municipaux d’exercer leur devoir de citoyens. Mais pour Clement Atangana et ses compères, le requérant Njenje Valentin Kleber, ne dispose pas des qualités requises pour déposer ce recours.

Une sentence différente de celle servie à Youmo Koupit Adamou, requerant pour le compte de l’UDC, et réclamant une annulation du vote de l’Ouest, en raison de nombreuses irrégularités observées notamment dans la Menoua. Ici, le conseil constitutionnel a aussi déclaré cette plainte recevable sur la forme mais irrecevable sur le fond pour manque de preuves.

Le contentieux post-électoral ainsi vidé, il ne manque plus que la proclamation solennelle des résultats finaux. Selon les prescriptions du Code électoral, cette proclamation devrait intervenir au plus tard le lundi 9 avril 2018.


Source: Journal du Cameroun  ⇒Via Actu-Plus.cm


Facebook Comments