Crise anglophone: Les employés de la CDC reçoivent des menaces de mort

0
78

La Cameroon Development Corporation a déjà enregistré des décès de ses employés.


Source: Actu Cameroun


Des victimes collatérales de la crise anglophone il y en a de plus en plus. L’une de ces victimes est bel et bien la Cameroon Development Corporation (Cdc). Une entreprise publique qui fait dans l’agro-alimentaire. Le 27 avril 2018 Andrew Efite le représentant du personnel lors de la cérémonie de remise de médailles au sein de l’entreprise a lancé la sonnette d’alarme.

La société logée dans la région anglophone du Sud-Ouest a déjà perdu des employés. L’un des employés décédés a reçu une balle à Mamfe le 11 février 2018. Un autre a été tué par un individu armé non identifié dans les plantations de Tombel. Et comme si cela ne suffisait des menaces de mort planent sur les têtes d’autres. C’est le cas du responsable des palmeraies de Llloani. Ce dernier ne quitte plus son domicile de peur d’être tué.

Outre ce qui est suscité la Cdc déplore des dégâts évalués à plus de 500 millions de FCFA du fait de la crise anglophone. Ses installations sont constamment prises pour cible. Sur son site de Mandongo deux véhicules de marque Caterpillar ont été brûlés. La perte est estimée à 500 millions de FCFA. Deux pick-up et une ambulance ont été perdus lors d’une attaque perpétrée sur le site de Llloani et un autre pick-up a été incendié. Plus de 1700 employés sont sous la menace d’un chômage technique. En bref l’entreprise va mal du fait de la crise anglophone.


Facebook Comments