DÉMENTI: Jean Fouman Akame n’a signé aucune motion de soutien pour Paul BIYA

0
122

C’est la quintessence d’un communiqué qui a été rendu public ce mardi 29 mai 2018 par le chef de la délégation permanente du Comité central du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) pour la région du Sud.


Source: Refletsdafriquetv.com, Thierry Masse


Selon Jacques Famé Ndongo il ne s’agit ni plus ni moins que d’une malencontreuse erreur qui s’est glissé dans la motion de soutien à l’endroit du président national de leur formation politique, par ailleurs chef de l’État. « Au lieu de Jean Foumane Akame, lire plutôt Marie Foumane Akame ». Il a également profité de cette tribune pour présenter ses « ses excuses les plus sincères à M. Jean Foumane Akame, membre du Conseil constitionnel dont l’image et la crédibilité ont pu être, involontairement, écornées. »

Cette sortie a été diversement interprétée par la classe politique. Si pour un cadre du Rdpc qui a souhaité s’exprimer sous couvert d’anonymat, c’est le contraire qui aurait surpris. Parce que pour ce dernier, « une personne de la trempe de M. Foumane Akame ne pouvait pas tomber aussi facilement dans ce genre de travers. », avant d’ajouter que de pareilles erreurs sont courantes dans ce genre de démarches et que ce n’est pas la première fois que cela arrive. Pour Jean Robert Wafo, ministre de la Communication dans le shadow cabinet du Sdf, le premier parti politique de l’opposition, nous nageons dans : « La République du faux, des faussaires et des tricheurs. La honte n’existe plus dans leur vocabulaire. Pourtant même les chiens ont honte en période de tristesse ou de deuil. »

En rappel, le nom de ce membre de la dernière-née des institutions camerounaises avait été publié parmi les signataires d’un appel à la candidature de Paul Biya. Ce qui, au regard de la loi était en contraction avec ses nouvelles fonctions. Le 06 mars 2018, il a prêté serment sur la Constitution, de faire preuve «d’impartialité», et «de ne prendre aucune position publique». Dans ce sens, sa sortie ou du moins celle des initiateurs de cette motion de soutien était vivement attendue. C’est désormais fait.


 

Facebook Comments