Facebook lance un site de rencontres

0
134

Meetic, Tinder et les autres applications de rencontres peuvent trembler : Facebook lancera prochainement son propre service de dating. Une aubaine pour les 200 millions d’utilisateurs identifiés comme « célibataires » sur Facebook ?


Source: blogdumoderateur.com


Dating on Facebook, pour des relations durables

Mark Zuckerberg précise que ce service ne sera pas dédié « aux coups d’un soir ». Facebook souhaite faciliter les rencontres menant à des relations durables. Les matches potentiels seront proposés en fonction des préférences, des centres d’intérêt communs et des amis mutuels… Des groupes et des événements seront proposés, ainsi que des « Conversations starters » pour faciliter les échanges.

Un site de rencontres vraiment hermétique ?

Bien que les données de Facebook soient utilisées pour créer rapidement les profils Dating, ils seront totalement séparés des profils classiques du réseau social. En consultant un profil Facebook, vous ne saurez pas si la personne est inscrite ou non sur Dating. Le réseau social va plus loin : sur le site de rencontres, seules des personnes avec qui vous n’êtes pas « ami » sur Facebook vous seront suggérées. Sur Dating on Facebook, les noms de famille ne seront pas affichés.

Quelles conséquences pour Meetic, Tinder et les autres ?

+Malgré toutes ces précautions, les utilisateurs seront-ils prêts à faire confiance au réseau social ? Sur LinkedIn, une fonctionnalité permet de « faire savoir aux recruteurs que vous êtes à l’écoute de nouvelles opportunités ». Mais le réseau social professionnel précise d’emblée : « nous faisons notre possible pour ne pas indiquer à votre entreprise actuelle que vous êtes un candidat réceptif, néanmoins, nous ne pouvons garantir une confidentialité complète ». Les mêmes problèmes de confidentialité risquent d’entacher le lancement de Dating on Facebook.


Malgré la promesse de séparation de Facebook et Dating, les célibataires préféreront peut-être rester sur leur application de rencontre favorite. Le scandale sur les données personnelles ne tombe clairement pas au bon moment pour Facebook, mais le réseau social a tout de même quelques arguments (notamment une base de 2,2 milliards d’utilisateurs). Les actionnaires du leader du secteur ont visiblement conscience des forces de Facebook : à l’annonce de Dating on Facebook, l’action Match Group Inc. (Meeting, Tinder, Okcupid…) a chuté de plus de 20%.

Facebook Comments