Gaz domestique: Le Cameroun double sa production

0
19

L’usine flottante de liquéfaction mise en place par la Société nationale des hydrocarbures (SNH) et les filiales des groupes Perenco et Golar produira 30 000 tonnes chaque année.


Source: Cameroon-report, Pierre Ngom


Une autre Grande Réalisation du président de la République Paul Biya dans le domaine de l’énergie a commencé à produire des fruits. Il s’agit du projet Floating Liquefied Natural Gas (FLNG) ayant permis au pays de se doter d’une usine flottante de liquéfaction de gaz naturel à Kribi, dans le sud du pays. Coût de l’investissement 700 milliards de francs CFA consentis conjointement par l’Etat du Cameroun à travers la SNH et les groupes Perenco et Golar. « Avec le départ du premier camion-citerne chargé de gaz de pétrole liquéfié (GPL) de Bipaga (Kribi) à destination de Yaoundé le 9 avril 2018, la SNH a débuté l’exploitation commerciale de son dépôt de GPL», annonce la SNH. L’entreprise publique ajoute que «cette infrastructure permettra d’injecter 30 000 tonnes supplémentaires de gaz domestique par an, afin de relever l’offre actuellement déficitaire».

En effet, actuellement, via la Société nationale de raffinage (Sonara), le Cameroun ne produit  que 20% de ses besoins en gaz domestique qui oscillent entre 80 000 et 90 000 tonnes. La production qui viendra de Kribi permettra donc de satisfaire plus de 30% de la consommation locale. Suffisant, selon la SNH,  à approvisionner la ville de Yaoundé et ses environs en gaz domestique. Elle permet également de réduire considérablement les importations de gaz domestique et de diminuer les subventions accordées à ce produit par l’Etat. Ce qui représente un vrai soulagement pour les caisses de l’Etat en ces temps de crise économique. Sur les neuf premiers mois de l’année 2017 par exemple, l’Etat, travers la Caisse stabilisation des prix des hydrocarbures (CSPH), a dépensé 22 milliards de francs CFA (environ 33,5 millions d’euros) pour soutenir la consommation du gaz domestique au Cameroun.

Avec le FLNG, le Cameroun devient aussi un exportateur de gaz. Outre les 30 000 tonnes de gaz domestique destinés au marché local, 1,2 million de tonnes de gaz naturel liquéfié (GNL) destinés à l’export seront également produits par an de même que 1,8 million de barils de condensats  destinés à la Sonara. Ce qui fait dire à Adolphe Moudiki, administrateur-directeur général de la SNH,  que « le projet FLNG est l’une des réalisations les plus marquantes parmi les Grandes Réalisations du Chef de l’Etat, Son Excellence Paul Biya, en raison de sa taille, de son intérêt multiforme pour le Cameroun, de son caractère innovant et de la diversité du partenariat actif et de confiance qu’il a suscité.»


Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.