MIDAGATE: Maurice Kamto dit non au remboursement des victimes de la « secte »

0
23

Le candidat du MRC dont les sorties médiatiques ont été très querellées par une élite politico-intellectuelle ces derniers jours réussira-t-il cette fois à accorder les esprits? Maurice Kamto vient de porter son regard sur l’affaire MIDA qui certainement, parce que « touchant le porte-feuille » – selon le Ministre de la Communication, Issa Tchiroma –  ébranlent des centaines de milliers de camerounais. 


Source: Actu-Plus.cm


L’affaire qui fait grand bruit n’a laissé personne indifférent au sommet de l’Etat. Selon le communiqué de Issa Tchiroma Bakary signé le 21 avril dernier, le gouvernement a suspendu, sur toute l’étendue du territoire national, les activités « d’une organisation clandestine » dénommée « Mission d’Intégration et de Développement pour l’Afrique » (MIDA) et, ses responsables ont été interpellés. Le même communiqué précise que le Président de la République, Paul BIYA a instruit son gouvernement de prendre les dispositions nécessaires à l’effet de rembourser intégralement « des sommes extorquées aux victimes de cette vaste et abominables escroquerie ».


LIRE AUSSI: Cameroun: L’Etat suspend la Mida et s’engage à rembourser aux victimes (Officiel)


Cinq jours plus tard, le 26 avril 2018, une autre sortie du Mincom renseigne que l’argent retrouvé à la MIDA, après l’opération de comptage a abouti à une somme de 3.622.928.550 FCFA. Par ailleurs, d’après Issa Tchiroma Bakary, Porte-parole du Gouvernement, la MIDA a produit un listing de 11.835 souscripteurs (associations et individus) pour un montant versé de 12.798.825.000 FCFA. 


LIRE AUSSI: Affaire MIDA: Seulement 3 milliards FCFA retrouvés (Officiel)


Du coté du MRC, l’on est préoccupé par la procédure jugée suspecte, engagée pour mettre un terme aux activités ‘criminelles’ de MIDA qui s’exerçaient pourtant au vu et au su des autorités administratives, policières et judiciaires depuis des mois, est contre la décision du gouvernement.

Maurice Kamto et son parti s’opposent donc à toute idée de remboursement des victimes de cette énième escroquerie géante réalisée au nez et à la barbe de l’Etat avec les deniers publics. « Seuls les responsables de MIDA et leurs complices, tous leurs complices, doivent rembourser à leurs victimes les sommes qui leur ont été escroquées. En effet, alors que l’Etat accumule les arriérés de salaires ou de primes pour de nombreux jeunes travailleurs, et notamment dans l’éducation, il serait inconcevable que l’argent du contribuable serve à payer les victimes de MIDA, au lieu de faire rendre gorge aux coupables », a écrit Maurice Kamto dans son communiqué signé hier mercredi le 2 mai.

Lire l’intégralité du communiqué ICI


Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.