Présidentielle 2018 : Maurice Kamto en mode séduction dans le Sud

0
23

Le candidat du Mrc a récemment présenté à Ebolowa le projet de société dont il est porteur.


Source: Quotidien Mutations : Guy Roger Mvondo


Après une implantation tumultueuse dans la région du Sud marquée par des intimidations et des exactions touchant à la vie de ses représentants, la présence du président national du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc), était très attendue dans cette partie du pays. Pour sortir le pays du «chaos» dans lequel il est plongé, Maurice Kamto propose un projet de société en cinq grands chantiers. Ils s’articulent autour de la politique, l’éducation, la production, la solidarité et la coopération internationale.

De plus, la résolution rapide de la crise anglophone et la construction du vivre-ensemble, la limitation du mandat présidentiel à un renouvelable une fois, la modernisation du système éducatif fondé sur des disciplines scientifiques et technologiques, la mécanisation de l’agriculture, la redéfinition de la carte sanitaire du pays, l’industrialisation de la culture et la redéfinition de la coopération internationale en fonction des intérêts du Cameroun… sont quelques axes majeurs qui sous-tendent le programme politique de Maurice Kamto.

Accompagné du directoire de son parti, le président national du Mrc s’est rendu à Ebolowa non seulement pour se mettre en évidence, mais aussi pour communier avec les populations du Sud. «Je voulais dire aux populations du Sud que je me sens chez moi à Ebolowa ; parce que je me sens chez moi partout au Cameroun.

Je voulais également rassurer nos camarades de ce que la direction du parti est attentive au travail extraordinaire qu’ils ont abattu en implantant le Mrc dans cette région», indiquera-t-il. Le candidat du Mrc à la présidentielle de cette année dit être venu galvaniser ceux qui hésitent à rallier les rangs de son parti, et rassurer ceux qui ont peur de s’exprimer en toute liberté. «Je voudrais que mes frères et soeurs du Sud sachent qu’ils sont libres d’avoir leurs opinions et convictions politiques. Il faudrait qu’on cesse d’étriller la peur en eux. Le Mrc est un parti légalisé, représenté à l’Assemblée nationale et dans les conseils municipaux», rassure Maurice Kamto.

L’ancien membre du gouvernement reconverti, a surtout rappelé aux populations du Sud que leur région n’est la chasse gardée de personne ; encore moins d’un parti politique. Le juriste insistera sur le fait que ses convictions politiques n’ont rien à voir avec son appartenance à une autre région, comme le prétendent ses détracteurs auprès du président de la République. «Je diverge avec le président Paul Biya sur la conduite des affaires politiques tout simplement parce que le pays va mal depuis quelques années», argue-t-il.


Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.