RDC – Ebola : quand la rumeur veut s’inviter au malheur

0
16

Une rumeur faisant état d’un cas d’Ebola à Kinshasa a semé la panique ce mercredi dans la capitale de la RDC. Mais, les autorités ont fait montre de promptitude dans la réaction à cette fausse alerte.


Source: Africanews


Tout est parti ce matin d’une alerte. Selon cette information émanant de la rue, une personne venant du Congo voisin aurait été interceptée au débarcadère Ngobila de Kinshasa. Ce qui a provoqué un vent de panique parmi les Kinois qui redoutent l’arrivée de la pathologie dans leur ville.

Mais, il a fallu la promptitude des autorités pour apaiser les esprits. “Après investigations cliniques et épidémiologiques à l’Hôpital Général de Référence de Kinshasa (ex Mama Yemo, du nom de la mère de l’ancien président Mobutu), la patiente venant de Brazzaville, interceptée au port Beach Ngobila, présentait une jaunisse non liée à la maladie à virus Ebola”, a rassuré le ministère de la Santé dans un communiqué rendu public ce mercredi.

Ainsi, tout porte à croire que l‘épidémie reste circonscrite dans la province de l’Équateur où deux malades qui s’étaient évadés lundi de l’hôpital général de Wangata à Mbandaka ont été retrouvés morts hier, d’après le site congolais « actualite.cd ». Ils ont été enterrés en toute sécurité par les membres de la Croix-Rouge.

Si des efforts considérables (vaccinations par exemple) sont en train d‘être déployés, la communication reste l’arme la plus efficace dans la lutte contre le virus. Il s’agit de donner l’information exacte en temps réel pour que le message passe bien dans un pays où certaines personnes, comme bien d’Africains, subissent encore le diktat des préjugés du fait d’une mauvaise interprétation des us et coutumes.

Depuis sa déclaration, le 8 mai dernier dans la localité de Bikoro au nord-ouest , le virus Ebola a déjà fait quelque 25 morts. C’est la neuvième épidémie qui frappe la RDC depuis la découverte du virus en 1976.


Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.