Cameroun: Les dossiers brûlants sur la table du Nonce Julio Murat envoyé par le Pape François

0
106

Mgr Julio Murat devra entre autres traiter des dossiers relatifs à la mort de Mgr Bala ancien évêque du diocèse de Bafia et aux soupçons d’homosexualité.


Source: Actu Cameroun


La semaine dernière l’église catholique et particulièrement le diocèse de la ville de Bafia ont eu en pensée Mgr Jean Marie Benoît Bala décédé dans des circonstances qui restent troubles. Un an déjà passé et les questions des proches de l’homme de Dieu et des responsables de l’église catholique demeurent sans réponse. Mgr Bala est-il mort par noyade comme l’ont conclu les autorités camerounaises? A-t-il été tué puis jeté à l’eau comme l’a laissé entendre une frange de l’église catholique ?

Voilà ce à quoi va devoir s’atteler le Nonce Julio Murat envoyé au Cameroun pour remplacer Mgr Pioppo  cité par des indiscrétions comme étant l’un des cerveaux du décès de l’ancien évêque de Bafia. Il sera donc question pour le Prélat de maintenir la pression sur les autorités camerounaises enfin que lumière soit faite sur cette mort présentée comme une de trop par l’église catholique. Car on dénombre déjà 12 décès de Prélats de ce genre depuis 1982.

Outre l’affaire relative au décès de Mgr Bala, le nouveau Nonce va s’atteler à rétablir un climat de confiance entre l’église catholique et le vatican. Entre les soupçons d’homosexualité et le tribalisme, les accusations de pédophilie, le clergé est divisé. Notons que le Nonce a été appelé à plus de vigilance dans l’exercice de ses fonctions dans une correspondance que lui a adressée le père Ludovic Lado. Ladite correspondance date du 18 mai 2018.

«Les pièges auxquels vous êtes exposés au Cameroun se trouvent aussi bien dans les milieux politiques que dans les cercles ecclésiaux. Dans les milieux politiques vous avez affaire à des loups vêtus. Ils tenteront de vous mettre à l’aise par tous les moyens, méfiez-vous car ils ont un seul but : acheter votre conscience. Ceux des milieux ecclésiaux sont encore plus subtils. Les prêtres et les évêques savent que vous êtes les yeux et les oreilles du Vatican. Donc méfiez-vous des ambitieux», écrit le père Ludovic Lado.   

Facebook Comments