Sérail: ces ministres préférés de Paul Biya qui ne craignent rien

0
17

Le choix des hommes à la tête des ministères de souveraineté est la prérogative exclusive du président de la République. Qui seul met un terme à un séjour au gouvernement.


Source: Repères N°646


Dans le choix des ministres, certains relèvent de la prérogative exclusive du président de la République.

Ce que confirme Jean-Marie Atangana Mebara dans son livre « Le secrétaire général de la présidence de la République au Cameroun. Entre mythes, textes et réalités ». Il est écrit à ce sujet : « Le Président vous indique les noms des personnalités à qui il entend confier des ministères de souveraineté ou d’importance stratégique ; ce sont les ministères de la Défense, l’Administration territoriale, les Relations extérieures, la Justice, la Sûreté nationale, l’Economie et Finances, fondamentalement ».

C’est aussi le président de la République, pour une raison ou pour une autre, qui décide de mettre un terme à un séjour au gouverne- ment. « Le Président m’a donné les noms des chefs de département ministériel qui ne devaient plus faire partie du gouvernement. Ils étaient une dizaine : Mme Bomba Nkolo Cécile, MM. Hamadjoda Adjoudji, Ze Nguélé René, Meva’a m’Eboutou Michel, le professeur Owona Joseph, Tanyi Mbianyor Oben, Begheni Ndeh John, Ambassa Zang Dieudonné, Adji Abdoulaye et le professeur Tchuenté Maurice », révèle-t-il sur la formation du gouvernement de 2004.

Un rituel visiblement respecté chaque fois. « Le 21 septembre 2006, le Président m’informe, au cours d’une séance de travail, qu’il a déci- dé de procéder au remaniement tant attendu du gouvernement. Comme pour les autres remaniements, il commence par me donner les noms des personnalités devant sortir du gouvernement. Sont particulière- ment concernés, les ministres Lekene Donfack, Okouda Martin, Amama Benjamin, Engoulou Henri, Egbe Hilman ».


Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.