Cameroun-Une voiture transportant Maurice Kamto et ses proches échappent à une noyade ; voici le témoignage effroyable d’une victime

0
197
TCL TV

Le Pr Maurice Kamto et ses proches ont frôlé le pire dans la localité de Poli (région du Nord). Les deux véhicules du convoi de l’homme politique ont faillai tomber dans une rivière. Un coup du sort a permis d’éviter cette noyade qui aurait pu être lourde de conséquences, rapporte Jean Bonheur Tchouafa, un cadre du MRC qui était lui-même à bord de l’un des véhicules

Ci-dessous, son  effroyable récit

Hier,(dimanche 22 Ndlr) Après le géant meeting tenu au stade municipal de Poli, le Président MK, et la Vice Présidente Mme Aissatou Sadou. reprendront la voiture de Christophe Kamdem, Régional MRC Ouest, dans laquelle ils sont arrivés à Poli (en rappel, le Président MK a été contraint d’abandonner sa 4×4 sur le chemin de l’aller en faveur à une panne survenue suite au mauvais état de la route), nous autres, à savoir, Me Ndong Christopher, Secrétaire Général du MRC, Mr Zamboue Pascal, coordonnateur National à l’implantation du MRC et moi-même, emprunterons une petite carina mise à notre disposition par Djingui Haman, Départemental MRC du Faro, notre véhicule prendra alors la tête du convoi car le chauffeur est un habitué du trajet Poli-Garoua et il maitrise la route. Il est 20h30 lorsque nous partons de Poli.

Après 1h de route, alors que je somnolais, ce sont les cris du Chauffeur qui me font sursauter :  » On se noye, on se noye ». Une pluie torentielle s’est abbatue et a coupé la route en deux, d’ailleurs la pluie continue, le courant d’eau est violent surtout qu’elle dégouline de toute part des chaines montagneuses pour alimenter cette grosse crevasse dans laquelle nous nous sommes embourbés faute à la visibilité limitée de notre conducteur en pleine nuit noire entre Poli et Pitchoumba. Le Véhicule dans lequel se trouve le Président MK qui nous suivait de prêt est aussi dans l’eau mais ne peut ni reculer, ni avancer.

J’aurai exactement dix secondes pour attacher mes smartphones dans une écaille et les jeter dans mon faroteur et nous sortirons tous par les ouvertures des vitres qui étaient rabaissées. Nous nous placerons du coté du véhicule qui fait face au violent courant d’eau pour opposer une résistance et sauver le véhicule.

1,2,3 grudjeee, djé,

1,2,3 grudjeee, djé,

1,2,3 grudjeee, djé, nous nous encourageons ainsi mutuellement et parviendrons à sortir notre véhicule de l’eau.

Au pas de course il faut sortir le véhicule du President. Le coordonnateur Zamboue et le SG perdront équilibre à deux reprises et se retrouverons tête sous l’eau, dans le véhicule du Président c’est le silence total, tous observent, médusés et ne peuvent rien faire. Nous parviendrons finalement au niveau du véhicule et sortirons tout ce que nous avons dans nos tripes pour faire reculer le véhicule du Président dans lequel l’eau est déjà au niveau du volant.

1,2,3 grudjeee, djé,

1,2,3 grudjeee, djé,

1,2,3 grudjeee, djé, nous parviendrons à faire reculer le véhicule sur les terres. Nous pouvons désormais ouvrir les portières pour libérer l’eau et Comme si c’était une décision collective d’observer une minute de silence, un calme ???? de cimetière règne, personne n’en revient. Nous resterons sur place pendant 1h le temps pour que le courant d’eau baisse.

Le courant d’eau a baissé mais Fichtre! la voiture ne démarre plus. Nous allons « pousser et Tchouquer ». Le Président MK lui-même est sorti pour pousser contre notre volonté. S’il vous plait Monsieur le Président, ne descendez pas, nous sommes vos soldats, lui lancerons nous unanimement mais il nous opposera en réponse  » à l’étape où nous nous sommes rendus, il n’y a pas de Président qui tienne”

Après plusieurs tentatives dans ce milieu où il n’y a aucune maison à portée de vue et où le réseau téléphonique est quasi inexistant, le Véhicule dont le moteur est diesel démarrera finalement. Nous prions le Président de prendre place à bord du véhicule mais il s’y opposera une fois de plus et traversera le courant à pieds Tchoup-Tchoup-tchoup jusqu’à l’autre rive.

Le chauffeur restera donc seul dans le véhicule que nous accompagnerons à la traversée du courant qui reste tout de même menaçant. Une fois de l’autre côté, nous nous livrons au même exercice avec l’autre véhicule que nenni, il ne démarrera pas. le Régional Ouest demontera sa batterie pour la donner à l’autre conducteur afin qu’il essaye à nouveau de démarrer : noooon, ce véhicule ne démarrera pas et le conducteur remettra la batterie empruntée. La batterie une fois remontée, Christophe Kamdem démarre vrouuuuuuuup !!! Oups son véhicule ne démarre plus. Le conducteur de l’autre véhicule culpabilise, mais c’est ensemble que nous disons tous « tout ce que Dieu fait est bon » même si pour moi personnellement heinn, vrai vrai le tour ci, ce n’était pas bon, il faut tout même trouver les mots pour s’encourager. C’est reparti :1,2,3 grudjeee, djé, 1,2,3 grudjeee, djé, 1,2,3 grudjeee, djé, nooor, la voiture de Christophe Kamdem ne démarre plus. Nous prendrons place à bord et tandis que les uns commentent l’actualité, d’autres comme moi somnolent. Il est 1h37 lorsque le bruit du moteur me réveille, le Régional CK a à nouveau essayé et le moteur a démarré.

L’autre conducteur qui a pu trouver une position où il y’a le réseau et passer un coup de fil à Poli pour qu’on vienne le chercher nous prie de partir car il est du coin et y’a pas d’inquiétude. Nous allons rouler pendant trente minutes, et aidés par un jeune homme qui nous fait des jeux de lumiere avec sa torche pour nous signaler un danger, nous nous arrêterons net devant un autre cours d’eau plus violent que le précédent duquel nous nous sommes extirpés de justesse.

Il est 2h10. Nous passerons la nuit dans le véhicule pour attendre que le courant baisse à cet endroit réputé être le siège des coupeurs de route. Il est 5h lorsque nous décidons de traverser car le courant a baissé. Après avoir roulé pendant trente minutes pffffffffffff, crevaison. Tous ensemble nous procédons au changement de la roue et nous continuons le voyage. Trente minutes plus loin pffffffffff, nouvelle crevaison il nya plus de roue de rechange.

Le Regional CK fera l’auto-stop pour se rendre dans le garage le plus proche. Le Président MK dont tout l’équipage se souci mais qui à son tour se souci de chacun et particulièrement de la Vice Présidente proposera que nous fassions l’auto-stop pour faire avancer note Vice Presidente Dame Aïssatou Sadou sur Garoua et nous laisser continuer le périple, nooooorr elle s’y opposera et dira à ce propos “ensemble jusqu’à la gare” Le Regional CK revient finalement avec la roue raccommodée et un mécanicien. Il Nous racontera une petite anecdote qu’il a vécu en attendant que le garagiste change la roue.

En effet, Personne n’ayant rien mangé ni bu depuis hier, le Regional CK remettra 1000f à une petite fille d’aller lui acheter les beignets , elle disparaîtra dans la nature avec cet argent. La roue remontée, nous reprendrons la route pour enfin arriver à Garoua à 10h00. Nous retenons de ce périple que Dieu a voulu éprouver notre résilience car déraciner le système en place est une tâche herculéenne.

Nous pensons que Dieu a eu la réponse au test, et s’il fallait encore d’autres éléments de réponse, nous voici à présent en route pour Figuil pour y tenir un meeting, après ce sera Guider et nous finirons la journée par un troisième meeting dans le Mayo Oulo.


Facebook Comments