Cameroun – Union africaine: honneurs du Palais pour Moussa Faki Mahamat

0
20

Reçu en audience et à déjeuner vendredi dernier, le président de la Commission de l’Union africaine a été élevé à la dignité de Grand officier de l’ordre de la valeur.


Source: Cameroon-tribune


C’est un Palais de l’Unité paré aux couleurs du Cameroun et de l’Union africaine qui a accueilli vendredi en fin de matinée, Moussa Faki Mahamat. Rendu au second jour de sa visite officielle au Cameroun, le président de la Commission de l’Union africaine a eu droit aux honneurs dus aux hôtes de marque.

Tapis rouge, piquet d’honneur, accueil au perron par le ministre, directeur du Cabinet civil de la présidence de la République, Samuel Mvondo Ayolo. L’hôte du Cameroun a ensuite été introduit au 3e étage du Palais de l’Unité où l’attendait le président Paul Biya. Pour un entretien qui aura duré un peu plus de soixante minutes.

Une visite dont ce « digne fils d’un pays frère, ami et voisin », comme l’a qualifié le président de la République dans son toast au cours du déjeuner d’Etat qui a suivi, a tenu à donner les raisons : « Je suis venu m’informer, écouter et apprendre », a souligné le président de la Commission de l’Union africaine.

Il convient pour cela de rappeler que l’arrivée de Moussa Faki Mahamat au Cameroun, se situe au lendemain du 31e Sommet de l’Union africaine qui s’est tenu il y a deux semaines à Nouakchott en Mauritanie.

Sommet avant lequel le président Paul Biya aura été abondamment consulté tant de la part de ses pairs sur le continent qu’au-delà. Le moindre de ceux ayant choisi de recourir à son expérience n’étant sans doute pas le président français, Emmanuel Macron, invité spécial de ces assises.

Il était donc normal qu’au sortir de cette rencontre continentale, le patron de la diplomatie africaine vînt rendre compte au président de la République du déroulement des travaux, mais surtout, comme il a tenu à le dire lui-même, s’enquérir de la situation sécuritaire de la sous-région auprès de celui dont il a tenu à louer les qualités.

« Votre sagesse, votre clairvoyance et votre grande expérience dans la direction de votre pays nous rassure sur la volonté de promouvoir des politiques appropriées pour que ces vertus palpables au Cameroun continuent à se renforcer et s’approfondir », a déclaré Moussa Faki Mahamat.

« Soyez assuré que mon pays qui s’honore ainsi de votre élection, comme du reste tous les pays de notre sous-région, vous accordera son soutien dans l’exercice de vos importantes missions au service de notre diplomatie continentale », s’est voulu rassurant le président Paul Biya dans le toast prononcé au cours du déjeuner d’Etat de 18 couverts qu’il a offert, en compagnie de la première dame, Chantal Biya à son hôte, et qui avait pour cadre le Salon Bleu du Palais de l’Unité.

En même temps qu’il a rassuré le président de la Commission de l’Union africaine sur la disponibilité du Cameroun à continuer à soutenir l’organisation panafricaine, il n’a pas manqué de revenir sur la situation dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Non sans souligner le professionnalisme avec lequel les forces de défense et de sécurité font face à cette situation.

Au sujet de la crise qui touche ces deux régions, Moussa Faki Mahamat s’est voulu suffisamment clair : « Je voudrais à cette occasion réitérer le ferme attachement de l’Union africaine à l’unité, l’intégrité territoriale, la stabilité politique et sociale de tous nos Etats membres au sein desquels le Cameroun représente un symbole de diversité linguistique, culturelle et religieuse certes, mais d’unité, d’harmonie et de concorde également » a-t-il indiqué.

Car pour lui, « aucun différend en Afrique ne saurait être résolu par la violence ». Le président de la Commission de l’Union africaine a également annoncé que l’organisation dont il a la charge entend apporter son soutien au Cameroun pour apaiser les souffrances des populations civiles : « Dès mon retour au siège, je ferai prendre les mesures idoines pour que cette solidarité et compassion se traduisent dans les faits à travers une initiative pertinente qu’appelle la situation ».

Au sujet de la présidentielle annoncée le 7 octobre prochain, Moussa Faki Mahamat a lancé un appel à tous les acteurs politiques et tous ceux qui seront impliqués dans le processus conduisant à leur organisation afin qu’ils conjuguent leurs efforts pour un déroulement apaisé dudit scrutin.

L’Union africaine, a-t-il dit, apportera le concours nécessaire, à travers notamment une importante mission d’observation. C’est auréolé de sa distinction de Grand officier de l’ordre national de la valeur et d’un cadeau offert par le président de la République que le président de la Commission de l’Union africaine a quitté le Palais de l’Unité.


Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.