Crise Anglophone: Vers une médiation des religieux au Cameroun

0
102

Des leaders religieux ont décidé de mener une médiation dans la crise qui secoue les deux régions anglophones camerounaises depuis près de deux ans.


Source: BBC


Réunis autour du cardinal Christian Tumi, ils invitent le gouvernement et les indépendantistes à l’ouverture d’un  »dialogue franc, inclusif et complet » pour mettre fin à la crise.

Le révérend pasteur Babila George Fochang de l’Eglise presbytérienne du Cameroun, les imams Tukur Mohammed Adamu de la mosquée centrale de Bamenda, et Alhadji Mohammed Aboubakar de la mosquée centrale de Buéa, prennent part à cette initiative.

Dans une déclaration, les chefs religieux disent être prêts à servir de facilitateurs entre le gouvernement camerounais et les sécessionnistes dans cette crise qui rend difficile la vie des populations vivant dans les régions Nord-Ouest et Sud-Ouest du Cameroun, depuis bientôt deux ans.

Leur engagement était attendu des acteurs de la société civile et des ONG, dont l »’International Crisis Group », qui avait invité l’église catholique notamment à jouer les médiateurs pour promouvoir le dialogue entre le gouvernement et les sécessionnistes vivant dans les régions anglophones.

Pour les religieux, la paix passera forcément par la libération des personnes arrêtées en raison du soulèvement dans les régions anglophones, le dépôt des armes par les rebelles et le retour des réfugiés chez eux. Ils proposent la tenue d’une conférence, les 29 et 30 août à Buéa.


 

 

Facebook Comments