Mbankomo: trois morts dans un accident

0
172

Le drame a eu lieu hier dans cette localité à 32 kilomètres de Yaoundé. Un bus de transport en direction de Douala, en excès de vitesse, a percuté le talus et s’est renversé.


Source: Cameroon-tribune


Un accident de la circulation s’est produit hier aux environs de 14h, à deux kilomètres du poste de péage de Mbankomo, une localité située à 32 kilomètres de Yaoundé. Au moment où nous mettions sous presse, on dénombrait trois morts dont un sur le lieu du drame.

Certains blessés s’en tirent avec des fractures importantes, selon les gendarmes. Hier sur les lieux de l’accident, c’est un bus de l’agence Garanti Express en route pour Douala qu’on retrouve couché sur le côté. Des débris de verre jonchent le sol ainsi que des pièces de la carcasse.

On retrouve aussi des effets personnels des victimes éparpillés ici et là. D’après les éléments du peloton routier motorisé de Yaoundé rencontrés sur place, la cause principale de l’accident est l’excès de vitesse. L’un d’eux explique que le gros porteur qui arrivait à vive allure a dérapé, a percuté le talus et s’est renversé.

De nombreux blessés ont été tout de suite secourus et transportés dans différents hôpitaux de la ville de Yaoundé. Les éléments de la sécurité routière rapportent que le chauffeur dudit bus a d’abord été interpellé pour excès de vitesse au niveau du péage de Mbankomo, et a refusé d’obtempérer.

Quelques deux kilomètres après, l’accident s’est produit. Le ministre des Transports, Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe s’est tout de suite rendu sur les lieux. Tout en déplorant cette énième catastrophe, le ministre a déclaré qu’il s’agit là d’un accident de trop.

Il a assuré que les contrôles allaient se renforcer au niveau de toutes les agences de voyage. « Nous allons contrôler l’état des véhicules, les pièces, notamment les permis, les contrôles techniques. Il est inadmissible que l’on délivre des documents avec tant de complaisance, mettant en danger la vie des Camerounais », a-t-il martelé. Jean Ernest Massena Ngalle Bibehé a également indiqué que les sanctions seront lourdes.


Facebook Comments