Miss Arts et Culture: Edith Aligen Mbiene élue

0
112

La représentante de la région du Centre a décroché le titre dans la nuit de jeudi à vendredi dernier au terme d’une compétition serrée au village du Fenac à Bertoua.


Source: Cameroon-tribune


Entourée de ses deux dauphines, Edith Rene Aligen Mbiene (26 ans) savoure son élection au titre de Miss Arts et Culture 2018. Dans la nuit de jeudi à vendredi dernier aux environs de 2h30, la reine de beauté originaire du Mbam, région du Centre et de l’aire culturelle Fang beti, a triomphé de ses 24 adversaires au terme d’une compétition serrée et devant un public venu nombreux.

Sa première dauphine s’appelle Fabiola Batchayo et sa deuxième dauphine, Claude Josepha Magon Fouda, deux concurrentes venues respectivement des régions de l’Ouest et du Centre.

Aussitôt élue, la nouvelle ambassadrice des Arts et de la Culture, étudiante en sciences juridiques à l’université de Yaoundé II- Soa, a aussitôt dévoilé son plan d’action. Projet qu’elle soutiendra au cours de son mandat de deux ans. « Je compte porter haut l’étendard des arts et de la culture du Cameroun.

Notre pays étant l’Afrique en miniature, disposant de plus de 252 ethnies, cela impose de valoriser la culture camerounaise en général et le vivre-ensemble en particulier », a-t-elle souligné. Sur des mélodies d’artistes du terroir, les candidates ont défilé devant un jury présidé par Dr Ashery Kilo, conseiller technique numéro un au ministère des Arts et de la Culture.

Habillées par des créateurs de notoriété, les 25 candidates ont su arracher des salves d’applaudissement au public, notamment dans leurs tenues traditionnelles et de plage.

Distinguées par leurs aires culturelles d’origine(Fang Beti, Grassfield, Sawa et Soudano-Sahélien), les reines de beauté ont été notées sur plusieurs critères à l’instar de leur habillement en tenue traditionnelle, l’expression en langue maternelle, leurs prestations sur la danse traditionnelle et sur leurs projets.

Dans une ambiance de carnaval, les spectateurs ont eu droit à des lives d’artistes de renom. L’amusant Moustik le Karismatik, le percutant Dina Bell, l’imposant Nkotti François, le mythique « Togui » Toto Guillaume, la déesse Sally Nyollo et le percutant Sam Fan Thomas ont assuré l’animation.

Les filles ne sont pas rentrées les mains vides. L’élue du jour décroche le gros lot en empochant la somme d’1,5 million de F offert par le ministère des Arts et de la Culture. La première dauphine a perçu la somme d’un million de F, tandis que la deuxième dauphine remporte la somme de 600 000 F.

Les trois pro-dauphines encaissent chacune, un montant de 300 000 F, les autres miss qui n’ont pas démérité pour autant rentrent chacune avec la somme de 100 000 F.


Facebook Comments