Présidentielle 2018: Elecam rassure le corps diplomatique

0
53

L’instance en charge de l’organisation des élections a convaincu les chefs des missions diplomatiques accréditées au Cameroun de l’efficacité des mesures prises pour la tenue d’une élection transparente et crédible.

Election Cameroon et les chefs des missions diplomatiques accréditées au Cameroun ont eu une séance de travail ce 27 août 2018 à Yaoundé. Cette rencontre a permis au président du Conseil électoral (PCE) d’Elecam d’apporter des éclairages sur certaines préoccupations lié à l’organisation du scrutin présidentiel du 07 octobre prochain. Sur les questions sécuritaires, Enow Abrams Egbe a rassuré les ambassadeurs sur l’efficacité des mesures prises par Elecam en collaboration avec le gouvernement et les autres acteurs du processus électoral pour une participation optimal des populations des zones à risques. Par exemple, pour permettre aux habitants des régions du Nord-ouest et du Sud-ouest, en proie à une crise sociopolitique, de voter dans la quiétude, des centres de vote sont en train d’être créées. Concrètement, il s’agit de regrouper les bureaux de vote dans des zones sécurisées. Tout ceci en tenant compte de la distance entre les potentiels électeurs et leurs capacités de mobilité.

Dans une volonté de rassurer tous les acteurs du processus électoral, Elecam a accédé à une revendication des partis de l’opposition en rapport avec la localisation des bureaux de votes dans les casernes et les chefferies traditionnelles. Lors de sa réunion de plein droit, tenue vendredi dernier, a informé le PCE, la structure en charge de l’organisation des élections a décidé de déplacer les bureaux de vote hors des enceintes des casernes militaires et des clôtures des chefferies traditionnelles. Pour bien comprendre la volonté des dirigeants de l’organe indépendant d’organiser une élection consensuelle, il faut savoir qu’aucune disposition légale n’interdit la localisation des bureaux dans ces enceintes. « Au regard de la loi, le bureau de vote doit être situé dans un lieu public, ouvert au public. Or les casernes sont des lieux publics ouverts au public. Donc aucun argumentaire selon la loi ne peut sous-tendre la suppression ou le retrait des bureaux de vote ouverts dans ces lieux », explique Abdoul karimou, le Directeur général adjoint d’Elecam. La structure n’était donc pas tenue d’accéder à cette demande de l’opposition.

Aux chefs de missions diplomatiques accréditées au Cameroun, un point sur l’état d’avancement global des préparatifs a également été dressé. On a alors appris d’Erik Essousse, le directeur général des Elections (DGE) que plus de 95% de cartes d’électeur ont été distribuées, que l’acheminement de l’ensemble du matériel sur le terrain a débuté et s’achèvera avant le 15 septembre 2018.Toutes ses informations et bien d’autre ont donc permis de renforcer la synergie entre Elections Cameroon et les responsables des missions diplomatiques accréditées au Cameroun. En effet, au terme de ces échanges les diplomates ont loué l’action d’Elecam et se sont engagés à apporter tout l’appui nécessaire pour un scrutin libre transparent et apaisé le 7 octobre prochain.


Source: Cameroon-report.com


Facebook Comments