Remise officielle de Fournitures scolaires pour les enfants des hommes tombés aux front

0
115

Le 3 septembre prochain est donc date de rentrée scolaire sur toute l’étendue du territoire national au Cameroun. Et l’État voudrait cette rentrée effective même pour les orphelins laissés par ses valeureux soldats tombés sous le drapeau.

La cérémonie officielle de remise de fournitures scolaires aux enfants des éléments des Forces de Défense et de Sécurité tombés sur les multiples fronts auxquels le pays fait face depuis des années, a eu lieu ce lundi 27 août 2018 à la Brigade du Quartier Général de Yaoundé. Présidée par le ministre délégué à la Présidence de la République chargé de la Défense Joseph Beti Assomo, elle a consisté dans un premier au lancement symbolique de cette distribution de kits scolaires à plus de deux cents orphelins des soldats et des membres de comités de vigilance, tous morts en guerre, alors qu’ils essayaient de défendre la patrie. Leurs efforts n’auront donc pas été vains, même si l’on regrette tous l’issue dramatique de la vie perdue. Dans un second mouvement, c’est l’occasion pour le gouvernement de redire toute sa solidarité aux familles ayant perdu un membre, dans ces tristes théâtres. Avec Joseph Beti Assomo, tout le gratin administratif s’est montré pour ce geste d’affection en direction de ces enfants qui pour la plupart, ne demandent qu’à exister, aux côtés de tous ceux de leurs âges.

En prélude à la cérémonie de Yaoundé, le Colonel Martin Mvondo, Commandant du Secteur militaire n°5, a présidé une cérémonie similaire vendredi dernier, dans la cour d’honneur du Secteur militaire dont il a la charge à Ngaoundéré, en présence du préfet de la Vina, Luc Ndongo. Comme dans le cas de Yaoundé, les enfants dont l’âge varient entre 4 et 18ans étaient concernés. Et encore une fois, la nécessité du respect des droits de l’enfant, et notamment celui à l’éducation, reste l’une des motivations principales de cet acte humanitaire majeur. Ceux qui ont payé par leurs vies méritent à coup sûr un hommage à la hauteur de la bravoure dont ils ont fait montre, face aux ennemis de la Nation. Ils sont allés jusqu’au sacrifice suprême et il est certain qu’auprès de leurs familles, rien ne saurait réellement remplacer leur présence.

Sur l’étendue du territoire, cette opération initiée par l’Etat et animée par le Ministère en charge de la Défense devrait prendre en charge pas moins de 350 enfants, et se poursuivrait bien au-delà de la rentrée scolaire, avec un accompagnement continue pendant l’année, avec la participation des membres des familles dans lesquelles ils vivent. A quelques jours de la reprise des cours dans les écoles primaires et secondaires, ces enfants dont les parents sont tombés sur le champ d’honneur pour la nation, répondront présents comme tous leurs autres camarades.


Source: Cameroon Report, Charles ABEGA

Facebook Comments