Cameroun: huit femmes et un bébé enlevés dans l’Extrême-nord

0
16

L’insécurité continue de battre son plein au Cameroun. Au moins neuf personnes ont été enlevées le 23 octobre par des membres de la secte islamiste Boko Haram dans l’Extrême-nord du pays, rapporte Anadolu, citant le gouverneur de la région, Bakari Midjiyawa.

Huit femmes et un bébé sont les victimes de l’enlèvement perpétré par Boko Haram mardi 23 octobre. Selon le gouverneur de l’Extrême-nord Bakari Midjiyawa, « les insurgés de Boko Haram, lourdement armés, ont attaqué mardi le village de Vourkaza, dans le canton Mayo Moskota, tirant en l’air. Ils ont choisi huit femmes et un bébé qu’ils ont emmenés avec eux vers le Nigéria voisin ». Le commandant du secteur 1 de la Force Mixte, le Général Bouba Dobekréo, à, lui, indiqué avoir «donné instruction aux militaires de la Force Mixte de se mobiliser immédiatement pour s’assurer que toutes les personnes manquantes soient retrouvées où qu’elles soient ».

Le 23 octobre 2018, les Nations-Unies ont annoncé leur préoccupation par rapport à une série d’attaques perpétrées par Boko Haram dans la zone du Lac Tchad et qui auraient fait près de 40 morts ces derniers jours au Nord-est du Nigeria. Le groupe terroriste Boko Haram, dont le nom signifie « l’éducation occidentale est un péché », mène depuis 2009 une insurrection sanglante dans le Lac Tchad ayant fait plus de 20 000 morts et 2,6 millions de déplacés.



Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.