Cameroun – Tensions électorales: Paul Eric Kingué mis aux arrêts

0
226
TCL TV

Le directeur de Campagne de Maurice Kamto, l’homme qui avait promis de ne jamais reconnaître le verdict des urnes qui sera prononcé ce 22 octobre par le Conseil Constitutionnel, lequel avait déclaré non fondés tous les recours du MRC, a été arrêté ce dimanche, 21 octobre 2018, en compagnie du directeur régional de la chaîne Afrique Media TV-Yaoundé après une émission sur ladite chaîne.

Au cours de cette émission télévisée, l’homme de mains de Maurice Kamto, candidat à l’élection présidentielle du 7 octobre 2018 se serait montré particulièrement acerbe à l’égard du régime de Yaoundé.  

Selon des sources, Juste après ladite émission, les éléments de la police judiciaire ont   fait irruption  dans les locaux de la chaîne de télé et ont capturé son directeur régional, avant de se rendre au domicile de Paul Eric Kingué, grimper la clôture et se rendre dans le camp. Ils ont par la suite pu mettre la main sur le propriétaire des lieux  avant de le placé en détention.

« La police vient d’entrer dans ma barrière. Des policiers ont envahi mon jardin », a annoncé Paul Eric Kingue dimanche vers 22 heures sur ses comptes Twitter et Facebook après son passage à Afrique Media où le directeur de campagne du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) a porté plusieurs accusations sur le régime actuel.

 

Plutôt dans la journée, la maison de Mme Kah Walla à Bonapriso était entourée d’une trentaine de policiers, sortie de la barrière barrée par un pick-up de la police, armés, et habillés en casque et gilets pare-balles.

Toujours à  Douala, le domicile de Jean Michel Nitcheu, membre du Front social-democrate (SDF), principale formation de l’opposition au Cameroun, est encerclé par la police, annoncent des médias camerounais.

En ce jour de proclamation officielle des résultats ces élections présidentielles, la tension est très perceptible à Yaoundé, Douala et Bafoussam où des mesures sécuritaires ont été particulièrement renforcées.


© Actu-Plus.cm, OLBIF


Facebook Comments