Présidentielle 2018: Le convoi du Sous-préfet de Buea attaqué

0
120

Les membres des bureaux de vote ont été escortés par les militaires qui ont sécurisé les lieux pendant le scrutin dimanche 07 octobre 2018.

Le convoi du sous-préfet de Buea a été attaqué dimanche 07 octobre 2018, jour d’élection présidentielle au Cameroun. Selon des témoignages, le cortège de Paul Wokam a été pris d’assaut par des hommes armés jusqu’ici non identifiés, alors que l’autorité administrative effectuait une tournée pour s’assurer du bon déroulement du scrutin dans le chef-lieu de la région du Sud-ouest.

L’attaque est survenue peu avant 9h à Muea, une localité située à quelques kilomètres de Mile 17, sur la route d’Ekona. Une voiture de la Société de presse et d’édition du #Cameroun (Sopecam) a également été prise dans le champ des tirs. Le véhicule qui présente quatre impacts de balles a également eu un pneu crevé, apprend-on. Le chauffeur qui se trouvait seul dans le véhicule n’a pas été atteint. 
Aucune information n’a filtré sur l’état du sous-préfet. On sait tout juste que l’autorité administrative n’a pas été aperçue dans la délégation du gouverneur, Bernard Okalia Bilaï, lorsque celui-ci accomplissait son devoir civique à la Cour d’Appel, aux environs de 11h. Des habitants de Buea ont indiqué au Jour que des bureaux de vote sont restés déserts dimanche 07 octobre 2018.

« L’atmosphère est timide. Le matériel est arrivé après 9h dans des bureaux de vote. Les bureaux de vote sont déserts. Les gens ont peur », a fait savoir un électeur. Le Jour a en outre appris que les membres des bureaux de vote ont été escortés dans les différents centres de vote par les militaires. Les hommes en tenue sont restés en faction pour sécuriser les lieux.


Source:


Facebook Comments