Présidentielle 2018. Sondage : Paul Biya de nouveau donné vainqueur

0
70

Cette fois, c’est une étude d’opinion réalisée du 10 au 20 septembre dernier, par le Nkafu Policy Institute, un think tank camerounais apparenté à la fondation Denis & Lenora Foretia.

Décidément les enquêtes d’opinion se succèdent et se ressemblent. Comme tous ceux qui l’ont précédé, un sondage d’opinion rendu public ce 30 septembre 2018 donne Paul Biya vainqueur de l’élection présidentielle du 7 octobre. Il a été réalisé par le Nkafu Policy Institute. Un think-tank camerounais apparenté à la fondation Denis & Lenora Foretia située dans le 6e arrondissement de Yaoundé. Cette enquête, menée avec le soutien du National Endowment for Democracy (NED) a interrogé 2024 Camerounais adultes dans les dix régions. Les entretiens ont été réalisés dans 54 centres urbains et 25 localités rurales du 10 au 20 septembre 2018. Selon les auteurs de l’enquête, « cet échantillon représentatif a une marge d’erreur de +/-3% ». 65,36 % des personnes interrogées ont déclaré s’être inscrites pour voter avec plus d’hommes (70,10 %) que de femmes (60,44 %). En ce qui concerne la dernière élection présidentielle en 2011, 46,54 % de sondés déclarent avoir voté. Pour la prochaine élection, 54,13 % de sondés sont susceptibles de voter.

À la question de savoir pour qui ils voteraient au cours de ce scrutin, le président sortant vient en tête. Paul Biya récolterait 29,82 % des intentions de vote. Trois candidats d’opposition seraient au coude-à-coude : Cabral Libii du parti Univers avec 11,24 % des intentions de vote ; Maurice Kamto du Mouvement de la renaissance du Cameroun (12,65 %) et Joshua Osih du Social Démocratic Front (13,10 %). Les autres candidats ont été peu soutenus : Garga Haman Adji (3,89 %), Ndifor Afanwi Frankline (2,21%), Akere Muna (2,12 %), Serge Espoir Matomba (0,71 %) et Ndam Njoya (0,71%). 23,54% ont choisi de ne pas répondre à cette question.

Encore donc une enquête d’opinion qui donne le président sortant vainqueur. A la question de savoir qui était susceptible de remporter les élections, 58,23% croyaient au président sortant, Paul Biya. 8,05% pour Joshua Osih, 6,81% pour Maurice Kamto et 6,02% pour Cabral Libii. On peut donc désormais dire que la victoire de Paul Biya ne fait l’ombre d’aucun doute d’autant plus qu’on ne peut soupçonner le Nkafu Policy Institute d’accointance avec le régime de Yaoundé. Au contraire… On peut d’ailleurs s’interroger sur le score attribué au candidat du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC) au regard de la représentativité de ce parti sur toute l’étendue du territoire national.  En additionnant les responsables des sections, sous-sections, comités de base et cellules on atteint en effet l’impressionnant chiffre de 5 021 280 personnes. Ce qui représente près de la moitié du nombre de citoyens camerounais en âge de voter.


Source: Cameroon-report, Pierre NGOM


Facebook Comments