Cameroun: Revue de presse Nationale et Internationale du 1er Novembre 2018 [Doc Pdf]

0
140
Retrouvez tous les matins sur votre site d’Informations Actu-Plus.cm, les titres du jour

Nouveau septennat. Un nouveau jour se lève et un nouveau mois s’offre, un nouveau septennat de Paul Biya s’inaugure, Essingan saisit l’occasion et titre « 06 novembre : Le grand jour ». Oui le 06 novembre est aussi un grand jour du côté de deux chambres du Parlement. L’Essentiel informe : « Sénateurs et Députés prêts pour le serment présidentiel ». La session qui s’ouvre demain aura une particularité de recevoir le 06 novembre prochain le serment du nouveau président, avant le vote du Budget de l’Etat 2019. De son côté Cameroon Tribune écrit, à sa une, solennellement «La fête s’annonce belle ». A Yaoundé, c’est le grand ménage dans les artères de la ville et sur les sites qui abriteront les festivités attendues, alors que le RDPC se prépare pour célébrer le début du nouveau mandat de son président national, Paul Biya. Le quotidien gouvernemental décrit l’ambiance à travers le pays. Le Dossier préfère ne pas parler de la fête. Le journal écrit à ce sujet que le septennat des opportunités a été plébiscité à 71,28%  et titre «Biya et la paix ne font qu’un »,  Restant dans ce chapitre du nouveau septennat de Paul Biya Baromètre communautaire parle « Paul Biya et la redistribution des cartes» … Voilà pourquoi Mutations titre de ce septennat « La bombe sociale». Le quotidien écrit : « Le taux de pauvreté élevé, l’accès insignifiant aux services sociaux de base, eau, électricité, santé, éducation sont autant de dangers qui guettent le nouveau bail de Paul Biya ».  Mais la presse de ce jour parle également de la présidentielle avec tous les évènements de contour, notamment le contentieux électoral. C’est pourquoi L’Essentiel note à sa une « Les artistes conte Kamto ». Depuis sa défaite, ses partisans lancent des fatwas contre les personnalités ayant soutenu Paul Biya. L’intolérance suscitée par Kamto et son refus de reconnaître sa défaite irritent de plus en plus les camerounais. Article à lire de la page 4 à 9. Par ailleurs, toujours à la suite du contentieux post-électoral Le jour informe « Ils veulent emprisonner Me Ndoki » 

Télécharger le PDF


© Actu-Plus.cm


Facebook Comments