Le gouvernement camerounais ouvre une enquête sur l´assassinat d´un missionnaire américain à Bamenda

0
21

Le ministre de la Défense, Joseph Beti Assomo (photo), informe que le gouvernement camerounais vient d’ouvrir une enquête sur l’assassinat d’un missionnaire américain, Charles Truman Wesco, survenu le 30 octobre 2018, à Bamenda, dans la zone anglophone du pays.

Selon le récit de Joseph Beti Assomo, « un groupe de terroristes armés a fait irruption dans la matinée du mardi 30 octobre 2018 vers 10 heures à Bambui, agglomération rurale située à 14 kilomètres de Bamenda, dans l’arrondissement de Tubah ». Aux dires du membre du gouvernement, les assaillants projetaient d’attaquer la zone universitaire et la brigade territoriale de la gendarmerie de Tubah.

« Vers 10 heures, le révérend Charles Truman Wesco, né le 24 août 1974 à Washington DC, pasteur à la Cameroon Bible Fellowship de nationalité américaine passait en ces lieux à bord de son véhicule dans lequel avaient également pris place son épouse, son fils et son chauffeur. Le convoi a essuyé des tirs en provenance de terroristes embusqués.», déclare le Mindef. Le missionnaire américain a été touché à la tempe. Il a été évacué dans un premier temps dans un centre de santé de Nkwen, puis transféré à l’hôpital régional de Bamenda où il va succomber à ses blessures.

Immédiatement poursuivis par les forces de défense et de sécurité, affirme le membre du gouvernement, les assaillants armés, vont riposter par des tirs ; ce qui va provoquer un affrontement entre eux et les forces positionnées autour de l’université de Bamenda.

Le bilan fait état de quatre terroristes neutralisés, de plusieurs blessés dans leurs rangs et quatre fusils de calibre 12 récupérés. Un étudiant et un militaire ont été blessés.

Le ministre en charge de la Défense demande une fois de plus aux ressortissants étrangers dont la présence est véritablement indispensable dans le Nord-Ouest et du Sud-Ouest, de signaler aux autorités leurs mouvements en raison des activités menées par des bandes armées dans ces deux régions du Cameroun.


© Investiraucameroun.com, S.A


 

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.