Cameroun contre côte d’Ivoire: les internautes se disputent la CAN 2021

0
43

Depuis l’annonce du retrait de la Coupe d’Afrique des nations de football 2019 au Cameroun, et l’annonce par le Président Ahmad Ahmad de la Confédération Africaine de Football, les réseaux sociaux se sont complètement enflammés. Une guerre virtuelle des plus farouches, oppose ivoiriens et camerounais. 

30 novembre 2018, le comité exécutif de la confédération africaine de football se réunit à Accra en marge de la phase finale de la coupe d’Afrique des nations version football féminin. La principale résolution issue de ces assises est un coup de tonnerre pour le football africain en général et camerounais en particulier. La CAF décidé à l’unanimité du retrait de la compétition au Cameroun.

Alors que la nouvelle fait encore le tour des rédactions, et que le commun des sportifs s’interrogent encore sur les raisons profondes qui ont motivé une telle décision, le président de la CAF, sans qu’on ne sache trop pourquoi, annonce au cours d’une interview, par lui accordé à la télévision panafricaine Afrique Media, (Ahmad Ahmad) affirme que la Côte d’Ivoire n’organisera pas la CAN 2021. Pour cause, trois ans avant l’échéance, il sait que le pays ne sera pas prêt.

C’est la stupéfaction et l’étonnement dans les rues ivoiriennes. Pantois les concitoyens de Didier Drogba se demandent si Ahmad s’est levé du bon pied ? Et comme si cela ne suffisait pas, le tout puissant président du comité exécutif de la confédération africaine de football annonce via les antennes de cette même chaîne de télévision que c’est le Cameroun qui prendra l’organisation de la phase finale en lieu et place de la Côte d’Ivoire.

C’est le comble. Les ivoiriens ne l’entendent pas de cet oreille. Dans les quartiers d’Abidjan c’est la grogne. Les frères de Didier Zokora se versent sur les réseaux sociaux pour dire tout le « bien » qu’ils pensent d’Ahmad et de ses pirouettes langagières. Des posts qui ne vont pas épargner le pays de Roger Milla et de Makanaki.

C’est alors que certains camerounais se sentant indexés vont se livrer à une bataille virtuelle contre les ivoiriens. Un conflit idéologique qui va mettre en opposition tous les domaines (ou presque) de l’existence des deux pays. Des comparaisons plus futiles les unes que les autres. Artistes musiciens, footballeurs, comédiens, homme de la scène publiques tout y passe. Le plus souvent, ce qui est mis en opposition c’est l’aspect physique, l’apparence des uns et des autres.

Ils poussent le bouchon tellement loin que ce sont les Chefs d’Etat des deux pays et leurs familles qui font l’objet de sarcasmes. Amadou Ahidjo, le sage Félix Ouphouet Boigny, et bien d’autres grand nom du paysage socio politique des deux pays sont ainsi traînés dans la comparaison. Une véritable guerre d’idéologie.

Toutefois dans leurs combats virtuels,  on peut remarquer des brins d’humour ci et là, de part et d’autres. Comme si quelques uns se souviennent des liens de fraternités qui relient les deux pays et etenten de mettre de l’eau dans le vin de leurs concitoyens.

Jusqu’à ce jour la CAN 2019 cherche preneur et parmi les candidats à la course pour l’organisation de la compétition, le Congo Brazzaville. Toujours est il que la CAF a lancé un appel d’offre à candidature. Et au plus tard à la fin de l’année, nous saurons qui reprendra l’organisation. On ne perd rien à attendre.


Par Stéphane Nzesseu


Facebook Comments