Cameroun: Revue de presse du 17 décembre 2018 [Doc Pdf]

0
210
Retrouvez tous les matins sur votre site d’Informations Actu-Plus.cm, les titres du jour

(…) Le Jour lui, ne s’arrête pas là. Judith Yah Saunday,épouse Achidi, Bertrand Soumbou Angoula, Harouna Mohamadou Saoudi, Véronique Monpéa Mbio et Matoya Cletus Anye, au-delà de ces noms qui sont connus à tête de la Camtel, de l’Enam, de la SCDP et de la MIDENO, « Qui sont-ils ? », se demande le journal qui propose à cet effet les portraits des responsables nommés vendredi dernier. A cette occasion, L’œil du Sahel n’a pas loupé « Les petits yeux doux de Paul BIYA à l’Adamaoua ». L’Essentiel du Cameroun aborde pour sa part le sujet avec comme angles de vue, les questions du Genre et Génération et croit savoir  Jeunes et Femmes honorés. Et ainsi, « Paul BIYA tient encore parole », titre le journal. Il écrit à ce sujet : « En décrétant l’abandon des poursuites contre 289 personnes impliquées dans les actes de violences perpétrés par les combattants séparatistes dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest, en nommant des jeunes et des femmes à des postes de responsabilité au sein des institutions étatiques et entreprises parapubliques, Paul BIYA honore son engagement pris lors de la prestation de serment le 06 novembre dernier devant la représentation nationale : la responsabilisation des jeunes et des femmes, puis l’appel à déposer les armes adressé aux combattants sécessionnistes ». Dans le même prisme, Horizons Nouveaux croit savoir que « Paul BIYA fait la part belle aux jeunes et aux femmes ». Parlant des Nominations des DG, Mutations de son côté fait un zoom sur « Le Cas Soumbou Angoula ». Le journal apprend que le nouveau Directeur Général de l’Enam a 36 ans, mais que cette décision qui intervient après l’engament du Chef de l’Etat d’associer de plus jeunes à des prises de décisions suscite la polémique. Par ailleurs, derrière ces nominations, Le Messager voit s’activer de nouveau, l’Opération Epervier. « Nkoto Emane et Begheni Ndeh à Kondegui ? », titre et s’interroge le journal qui fait savoir que limogés de la tête de la Camtel et de la Mideno, leur noms ont été régulièrement cités dans certains rapports des organismes de lutte contre la corruption, dénonçant la gestion chaotique des institutions publiques dont ils avaient la charge…En même temps, le journal parle de « 12 personnes enlevées par Boko Haram » à Amchide. Scandale à Douala, « Calixte Beyala fait fermer une école primaire », titre La Voix du Centre qui écrit à propos que pour son confort de temps de ses congés au Cameroun, l’écrivaine d’origine camerounaise a paradoxalement obtenu du ministre de l’éducation de base, la fermeture de l’école maternelle et primaire Le Paradies des Anges pourtant installée depuis 27 ans sur sa propriété à Makepe-Douala, au motif de nuisance sonore. Le Messager revient sur ce scandale et titre : « Les dessous de l’Affaire de l’école ‘’Le Paradis des Anges’’ », et le journal parle d’un complot contre l’éducation des enfants…

Télécharger le PDF


© Actu-Plus.cm


Facebook Comments