Retrait de la CAN 2019: Le Gouvernement Camerounais plaide finalement coupable!

0
20

Le Cameroun reconnait n’avoir pas travaillé avec le Cahier de Charges de la CAF. Au cours d’une réunion de Haut niveau tenue hier, mercredi 05 décembre 2018, dans les Services du Premier Ministre, Yaoundé a eu le temps de tabler sur tout ce qui a  bien pu motiver la décision du Comité Exécutif de la CAF relative au retrait de l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations de football 2019. Aussi a-t-il pris plusieurs résolutions.

Comme un coup de tonnerre, la décision du Comité exécutif de la CAF est tombée le 30 novembre dernier depuis Accra au Ghana. L’instance que dirige Ahmad Ahmad décide de retirer l’organisation de la CAN 2019 au Cameroun à 07 mois de la compétition. Du coup, Yaoundé a accusé le coup, tirant à boulets rouges sur l’exécutif de la Confédération africaine de football. Toutefois, le gouvernement camerounais, au terme de 5 jours, fait un examen de conscience et reconnait sa responsabilité sur les chefs d’accusation qui ont motivé la décision du Comité exécutif de la CAF.

Le Cameroun décide par conséquent d’enterrer la hache de guerre et de se mettre du côté de l’instance de football africain pour une nouvelle édition de la CAN.  C’est ce qui ressort d’une réunion de Haut niveau tenue mercredi le 05 décembre 2018 dans les services du Premier Ministre à Yaoundé. 

Le Mea culpa

Au terme de la réunion de mercredi, le Cameroun a reconnu n’avoir pas respecté le Cahier de Charge de la CAF. Il a en effet pris sur lui l’engagement de lancer plusieurs chantiers et de prendre des initiatives qui n’étaient pas dans le Cahier de charges. En effet, après avoir fait le tour des points inscrits à l’ordre du jour, nombre de résolutions ont été prises par le gouvernement. Les principales étant:

1. Le Ministre des Finances, Louis Paul Motaze a fait une proposition qui a été adoptée à savoir qu’on fasse d’abord l’inventaire de tous les chantiers et prestations en cours pour savoir lesquels relèvent directement et expressément du cahier des charges, car selon lui, il constate qu’on lui demande de payer des choses qui ne sont pas exigées dans le cahier des charges (CC) de la CAF. Le Minfi a également pu noter qu’on s’est engagé sur des travaux qui n’étaient pas demandées, encore moins nécessaires. Toutes choses qui ont alourdi la tâche et mis une pression énorme sur nos ressources. Il a pris l’exemple du financement des autoroutes et de la demande d’achat de nouveaux avions pour Camair-Co ou de nouvelles locomotives à la CAMRAIL ou encore la construction de 8 hôpitaux de référence, etc. et tout ceci au nom de la CAN.

2. La deuxième résolution forte. On va continuer les chantiers exigés par le CC de la CAF pour les achever à temps à savoir fin mars 2019. En outre, le Cameroun va officiellement engager les démarches pour accepter l’offre de report à 2021 et travailler avec la CAF dans ce sens.

3. Surseoir à toute communication officielle visant à incriminer la CAF ou son Président. Le PM a prescrit l’apaisement avec la CAF car nous ne pouvons pas travailler ensemble pour la CAN 2021 et être adversaires dans les tribunaux ou se regarder en chiens de faïence par une communication contre productive.

Il faut noter que la transhumance dont fait montre le Gouvernement est de nature à réconforter une certaine presse nationale qui, depuis lundi, est aux abois contre tous ceux  qui étaient impliqués dans l’organisation de la CAN 2019. Le Point Hebdo par exemple, dans son N°253 du 04 décembre 2018, sonne une alerte de « Haute Trahison ». Le journal est noir de colère contre « Les Salauds », qui viennent de faire perdre l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations 2019 au Cameroun. Selon le journal, Amertumes, hontes, déloyautés, rejets patriotiques, etc., voilà en quelques mots, les sentiments qui minent les camerounais depuis vendredi dernier. Même chez ceux qui militaient pour ce retrait de la Can au Triangle National. A la manette de ce déshonneur, fait savoir le journal, une bande de corrompus qui a cru que le monde était comme le Cameroun


© Actu-plus.cm, Franck Olivier BIYA


Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.