Cameroun – Remaniement: Voici les nouveaux anges déchus du régime Biya

0
142

Paul BIYA est celui qui fait et défait les hommes au fil de ses gouvernements. Ses hommes y survivent en fonction de leurs compétences et surtout de leur loyauté. Mais selon le temps dont il est le seul maître, et  les raisons dont il détient seul le secret, il  sait déjouer tous les pronostics. Rien n’est en effet un acquis sous le règne du Renouveau.

Le vendredi 4 janvier 2019, un décret de Paul BIYA portant Réaménagement a été signé. Sous l’effet de ce décret, plusieurs ont été promus, d’autres ont été mutés d’un département ministériel à un autre, certains autres ont été contraints de déposer le tablier. En dehors de Yang Philémon qui a passé 10 ans  comme premier ministre, Paul Biya a décidé de se séparer de 10 collaborateurs.

Ci-dessous, Actu-Plus.cm fait un zoom sur chacun de ces anciens membres du gouvernement qui ont succombé à la vague du 04 janvier 2019.

Yang Philémon

Né le  à Jiketem-Oku, dans le département de Bui, Région du Nord-Ouest, Philémon Yunji Yang est promu  Premier ministre le 30 juin 2009. Cet ancien ancien magistrat et diplomate a coiffé successivement quatre gouvernements. Le premier, du 30 juin 2009 au 8 décembre 2011; le second, du 9 décembre 2011 au 1er octobre 2015; le troisième, du 2 octobre 2015 au 1er mars 2018 et, le quatrième enfin, du 2 mars 2018 au 4 janvier 2019. Ce jour là, il quitte les affaires et est remplacé par le Dr Joseph Dion Ngute.

André Mama Fouda

Ingénieur en Génie Civil, André Mama Fouda  est ministre de la Santé depuis le . Même si ses activités et décisions au pouvoir et au ministère de la santé ont très souvent été critiquées, ce digne fils de Mfoundi a survécu aux gouvernements Inoni III, Yang I, Yang II, Yang III et Yang IV. L’homme qui remplaça Urbain Olenguena Awono se voit finalement contraint de céder sa place à   MANAOUDA Malachie. Il n’aura pas l’occasion de conduire la mise en place de la Couverture santé universelle, un projet dont le coût global s’élève à 1300 milliards FCFA.

Jean Pierre Fogue

Ancien ministre Délégué auprès du Ministre de la Justice Garde des Sceaux, Jean Pierre Fogue succombe à la vague du 04 janvier. Il est remplacé à ce poste par Me Jean de Dieu Momo.

Mefirou Oumarou

Lui qui occupait les fonctions de Ministre Délégué auprès du Ministre des Transports est remplacé par NJOYA Zakariaou.

Youssouf Adoum née Hadidja Alim

Née en 1956,  Youssouf Adoum née Hadidja Alim est promu Ministre de l’Education de Base en 2009. Elle a survécu à tous les quatre gouvernements de Philémon Yang. Cette diplômée de l’Enam sort du gouvernement au soir du 4 janvier 2019 et est remplacée par Laurent Serge Etoundi Ngoa.

Jacqueline Koung A Bisseke

Jacqueline Koung à Bessike fut la première femme secrétaire d’État au Cameroun. Elle a occupé pendant les trois derniers gouvernements de Philemon Yang ( depuis le 9 décembre 2011),  la fonction de Ministre des Domaines, du Cadastre et des Affaires Foncières. Une fonction qu’elle quitte le 04 janvier 2019, se faisant remplacer par Henri Eyebe Ayissi.

Ernest Gwaboubou

Du 05 octobre 2015 au jusqu’au au  4 janvier 2019, Ernest Gwaboubou occupait le poste de Ministre des Mines, de l’Industrie et du Développement Technologique. Par décret de Paul BIYA signé le 4 janvier 2019, il est remplacé par DODO NDONKE Gabriel.

Abba Sadou

Abba Sadou est un pur produit de l’École nationale d’administration et de magistrature (ENAM), promotion de 1982. Le 9 décembre 2011, il est promu  Ministre délégué à la Présidence chargé des marchés publics.  Ce digne fils de l’Adamoua quitte malheureusement le Gouvernement le 4 janvier 2019. Il est remplacé par Ibrahim Talba Malla.

Jean Claude Mbwentchou

Successeur de  Clobert Tchatat, Jean Claude Mbwentchou est promu  Ministre camerounais du Développement Urbain et de l’Habitat. Une fonction qu’il a occupée pendant 7 ans et 27 jours. Cet ingénieur polytechnicien sorti de l’école polytechnique de Yaoundé cède finalement sa place à Célestine Courtès Ketcha, sous l’effet du Décret de Paul BIYA signé le 04 janvier 2019.

Zacharie Pérevet

C’est un vrai baron du règne de Paul BIYA. Il a cumulé successivement les gouvernements Munsonge VII et VIII;  Inoni I, II et III et, Yang I, II, III et IV.  Le 24 aout 2002, il remplace Henri Hogbe Nlend au poste de Ministre de la Recherche scientifique et technique. Une fonction qu’il cède plus de deux ans plus tard à  Madeleine Tchuente. Le 8 décembre 2004,  cet ingénieur agronome de formation est Promu  Ministre camerounais de l’Emploi et de la Formation professionnelle.  14 ans et 25 jours plus tard, cet homme politique originaire de Mayo-Tsanaga et âgé de 62 ans sort enfin du gouvernement à la suite du décret présidentiel du 04 janvier 2019. Il est remplacé par Issa Tchiroma Bakary.

Amadou Ali

Digne fils de Kolofata, Amadou Ali est un autre cacique du règne du Renouveau.Le 21 avril 2001, il est Ministre de la Justice Garde des Sceaux (Ministre d’État de 2001 à 2004) 10 ans, 7 mois et 17 jours plus tard, le 9 décembre 2011,  il est nommé Ministre Délégué à la Présidence Chargé des Relations avec les Assemblées.  il n’a pas résisté au gouvernement du 4 janvier. Sous l’effet du décret présidentiel du 4 janvier 2019, ce diplômé de l’ENAM est déchu et cède sa place  à François Wakata Bolvine à la tête de ce département ministériel.


© Actu-Plus.cm, Franck Olivier BIYA


 

 

Facebook Comments