Alain Mebe Ngo’o: Une affaire qui met le Sérail en ébullition

0
246

Depuis le passage de Alain Edgar Mebe Ngo’o devant le tribunal Criminel Spécial, la toile s’est embrasée. Les lobbies se sont mis à pied d’œuvre. Le peuple quant à lui retient son souffle.

Une affaire d’Etat ?

L’affaire Mebe Ngo’o est en passe de devenir une affaire d’Etat. Jamais le passage d’un haut commis de l’Etat devant cette juridiction d’exception chargée de sanctionner les prévaricateurs de la fortune publique n’a soulevé autant de passions. Et pourtant, plusieurs hauts commis de l’Etat sont passés dans les mailles du TCS et sont pour la plupart dans la maison de détention de kondengui. A partir de Mounchipou Seidou (ancien gouverneur), Pierre desiré Engo (ancien ministre et Directeur de la cnps), jusqu’à Atangana Kouna (ancien ministre) en passant par Atangana Mebara (ancien secrétaire général à la présidence), Polycarpe Abah Abah (ancien ministre), Inoni Ephraim (ancien premier ministre).Ajouté à plusieurs Directeurs généraux des entreprises des entreprises publiques et parapubliques et leurs complices.

Une affaire de succession ?

Et puis vint le tour de Alain Edgar Mebe Ngo’o, un homme exceptionnel dans un pays peu ordinaire. On lui prête tous les pseudonymes « Bibinga » du nom de cet arbre qui pousse dans la foret du sud de laquelle il est issu et dont on dit des vertus extraordinaires. Ou alors le « successeur du père », une position qui provoque l’ire du sérail ou des groupes de pression et des lobbies se mènent une guerre froide, à peine voilée. Et le peuple d’en bas qui est alimenté par les rumeurs de tous les ordres s’insurge « On ne peut pas prendre les mêmes pour recommencer ». Malgré sa sortie du gouvernement, le fantôme du « ministre de la défense » continue à hanter les esprits. On se souvient de ses cortèges kilométriques. Il a réussi à se construire un vaste réseau de partisans, créant aussi des inimitiés.

Les yeux fixés vers le TCS

Aussi, comme si le prétexte de son passage au TCS était attendu, les activistes sont sortis des bois « Mebe Ngo’o mangé à toutes les sauces » Vraies ou fausses illusions et allusions, la toiles est envahie, animée par des activistes à la fois hostiles et revanchards. L’accusant d’avoir joué un rôle trouble dans la crise anglophone « c’est ce qui explique son limogeage du gouvernement et le rouleau compresseur déployé par son mentor Paul Biya » Au sein du sérail, plusieurs clans s’agitent autour de cette affaire. Au TSC, le silence est de mise « l’affaire est en instruction ». Des auditions sont prévues ce jeudi 21 février, dit-on pour compléter le puzzle. Et, les yeux fixés vers cette juridiction spéciale, le peuple retient son souffle.

Par Ben Oway

Facebook Comments