Cameroun – Kiosque: Voici quelques titres de ce vendredi 22 février 2019

Mutations, Cameroon-tribune, Le Jour, Le Quotidien de l'Economie, InfoMatin, The Guardian Post, The Post, Essingan, L’événement, Le Soir, L'Oeil du Sahel ... en Kiosque ce vendredi 22 février 2019

0
277
Retrouvez tous les matins sur votre site d’Informations Actu-Plus.cm, les titres du jour

Expression des Libertés Publiques, le sujet fait la une de Mutations ce matin. Le journal écrit qu’à l’occasion de la rentrée solennelle de la Cour Suprême hier, le Premier président de la haute juridiction a condamné la « démesure » des forces de l’opposition et a ignoré les abus des autorités administratives. « Mekobe Sone, juge partial », conclut le journal de la Rue de l’Aéroport. Pour Cameroon-Tribune, la note est moins salée. Le journal à capitaux publics salue plutôt « Le recadrage qui vient de la Cour Suprême » expliquant que pendant l’audience solennelle de rentrée de la Haute juridiction hier, le premier vice-président Daniel Mekobe Sone a mis en garde les camerounais qui tendent de plus en plus à se mettre en marge de la loi.

La Météo quant à lui interroge sur le temps qu’il fait dans l’Opération Epervier. « Mebe Ngo’o en garde à vue dès ce jour? », titre et s’interroge le journal qui écrit que hier de 23h30 jusqu’au moment où il mettait sous presse vers 2h, la résidence de l’ex-Mindef, sise au lieu dit Odza, montée collège Adventiste, était entourée d’une dizaine d’éléments du GSO, visiblement nerveux et armés. « S’agissait-il d’un simple point de rassemblement de ces hommes en cagoule pour une opération de rafle du quartier, ou alors une mobilisation qui précède l’arrestation de l’ancien DGSN au petit matin? », s’interroge le journal. Mais entre-temps, sur le banc des accusés, Le Soir fait asseoir les forces tapies dans l’ombre qui tentent de récupérer cette Affaire Mebe Ngo’o pour servir une prétendue Bataille tribale entre Bulu et Nanga. Pourtant il n’en est rien, estime le journal qui titre et tire sur ce « Faux Débat ».

Affaire Maurice Kamto et Cie, « Le Cameroun fait la leçon aux Nations Unies », pose Essingan à sa grande Une.Le journal fait savoir qu’en réponse aux accusations infondées de la Commission du droit international, la Mission permanente de la République rétablit la vérité des faits. Et l’hebdomadaire L’Evénement en profite pour parler de la Descente aux Enfers du leader du MRC.« Les Chancelleries représentées à Yaoundé condamnent les actes barbares et insoutenables perpétrés à Paris et à Berlin », écrit le journal à sa seconde une. L’hebdomadaire fait savoir que La Guinée Equatoriale, la Libye, les Nations Unies et la Côte d’Ivoire résilient leur contrat avec Maurice Kamto.

Consommation, Après les épisodes récents faisant des couches jetables importées désormais irrecevables au Cameroun, « Le Gouvernement s’attaque à l’importation du blé », titre Le quotidien de l’Economie. Le journal de Thierry Ekouti précise que par cette démarche, l’Etat invite les principaux acteurs à utiliser la matière première locale pour la Fabrication du pain.

L’Affaire de la semaine, Jeune Afrique -Chantal BIYA, encore ruminée dans la presse ce matin. C’est une Réaction que place Cameroon-Tribune à son oreille de droite, « Chantal BIYA répond à ses détracteurs », titre le journal qui fait ainsi savoir que la première dame a tweeté hier en début de soirée, invitant tous ceux qui soutiennent son action humanitaire à resté motivés et engagés, à ne pas se laisser distraire. L’Evénément quant à lui, visiblement dépassé par les événements, notamment ce qu’il appelle Attaques injustes et cyniques contre Madame Chantal BIYA. « Pour déstabiliser le Président BIYA? », s’interroge ainsi l’hebdomadaire à sa grande une. Griffes bien acérées, L’Épervier riposte à cette Attaque Médiatique contre Madame Chantal BIYA. « L’Enquête décousue de Jeune Afrique », c’est la principale information à la une du journal de Léopold Clovis Noudjio.

La suite ci-dessous en images…

Facebook Comments