Climat des affaires : Les appels à la violence inquiètent le Gicam

0
78

Le conseil d’administration exprime sa préoccupation dans un communiqué.

Les appels à la violence dans les médias et les réseaux sociaux inquiètent le Groupement inter patronal du Cameroun (Gicam). Le conseil d’administration exprime sa préoccupation dans un communiqué signé mardi dernier en son nom, par le président, Célestin Tawamba, qui souligne la dégradation du climat social et des menaces qu’elle fait peser sur le climat des affaires. « Les dérives observées ces derniers jours dans les médias et les réseaux sociaux prennent la forme d’appels incessants à opposer les uns aux autres et à dresser les communautés ethniques nationales les unes contre les autres. Elles viennent ajouter aux graves difficultés nées du climat d’insécurité qui règne dans le pays », alerte le Gicam tout en soulignant que le Cameroun n’a pas besoin de nouvelles crises « bien au contraire, nous sommes attachés à la nécessité de participer à la création d’un espace propice au bon déroulement des affaires. »

Le Gicam s’indigne de ces appels à la violence qui « heurtent notre appartenance à la nation ». Mais surtout, « ils sont une entorse à notre idéal républicain. C’est un coup porté à nos consciences. Ils constituent une violation de l’attachement que notre pays porte aux valeurs travail, effort et solidarité sur fond de communautarismes instrumentalisés par des stigmatisations d’une ou plusieurs communautés ethniques. Ces dérives constituent un pas dangereux et hasardeux de plus vers la dislocation de notre socle social indispensable pour le développement de l’activité économique. Nous ne saurions l’accepter ! », s’engage le conseil d’administration du Gicam, soucieux du péril que représente la multiplication des crises au Cameroun. « Celles-ci érodent ses capacités commerciales de production et découragent l’élan d’investisseurs dans notre pays. » Le Gicam met en garde : « L’entreprise (qui) est le reflet de la diversité du peuple camerounais « ne survivrait pas à une dégradation continue de l’environnement des affaires.» D’où cet appel aux chefs d’entreprises afin qu’ils ne cèdent pas aux appels à la division et qu’ils soient garants de la diversité et de la cohésion au sein de leurs entreprises.

Le conseil d’administration du Gicam, face à la montée « vertigineuse » de tous ces périls, lance aussi un appel à tous « afin que tout soit mis en œuvre dans le but de préserver notre environnement économique et social, pour que l’entreprise continue de refléter cette diversité » qui aux yeux des investisseurs est un atout, une spécificité, « une composante majeure du dynamisme et de la résilience de l’économie » camerounaise.

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.