Dérives Tribales: la ‘douce’ Charlotte Dipanda en pleure pour le Cameroun

0
131

Charlotte Dipanda, la diva se lamente pour un Cameroun qui se déchire.

Le Cameroun en proie à une haine tribale sans précédent au point où l’opinion nationale et internationale craint des actes de violences entre ethnies surtout entre les Bulu, l’ethnie de Paul Biya et les Bamiliéké, l’ethnie de Maurice Kamto, l’opposant virulent du pouvoir. Les propos du ministre d’Etat Jean de Dieu Momo ces derniers jours est la goutte qui a débordé le vase.

Fort de ce constat, Charlotte Dipanda, la « diva » de la musique camerounaise Charlotte Dipanda qui a toujours prôné la paix au Cameroun, s’indigne de ce virus tribal qui s’empare des fils et filles de son pays.

Elle appelle ses concitoyens à oublier leurs différences qui constituent leurs forces, un peuple uni avec grande diversité humaine.

« J ai pleuré à chaudes larmes ,me demandant ce qu il nous arrive. Qu arrive t il a notre beau pays », a-t-elle écrit sur sa page facebook.

Elle déplore les morts, les fils du pays qui tombent sous le coups de son concitoyen. ‘Qu’est ce qui nous arrive », se lamente-t-elle avant de lancer un appel aux différents clans (Bulu ou Bamilékés) à lutter contre ce tribalisme qui tend à prendre le Cameroun en otage.

Rappelons que le Cameroun est riche en diversité humaine. Il compte 250 groupes ethniques avec 242 langues recensées.

Voici les lamentations de Charlotte Dipanda

Reveille- Toi ô Cameroun

Je suis sortie ce matin,pieds nus Comme d’habitude. Pour chanter et danser avec ma terre, Mais la tête n’y est pas,je n ai pas pu. J’ai la gorge serrée,le cœur lourd. Mes oreilles et mon esprit sont pleins de ces paroles de haine devenues banales.

Remplis de ces images du sang des camerounais qui tombent tous les jours sous les coups d’autres Camerounais.

J ai pleuré à chaudes larmes ,me demandant ce qu il nous arrive.Qu arrive t il a notre beau pays.

Nous avons toujours tout partagé,

Profité de nos appartenances , fait fi de nos origines.

Le Cameroun c est (mon)notre pays et je l aime tant.

Je suis ce Cameroun riche de ses hommes et femmes,de ses diversités,ses différences.

Wake Up Cameroon! Wake Up ! Donnons nous tous là main et disons:

HALTE AU TRIBALISME. HALTE A LA MANIPULATION. TROP DE SANG A COULE ». 

Facebook Comments