Journée internationale de la femme: dans la mouvance du 8 mars

0
90
Marie Thérèse Abena Ondoa

Le Minproff, Marie Thérèse Abena Ondoa a donné le coup d’envoi des manifestations hier (21/02/2019, ndlr) à Yaoundé.

Le 8 mars approche à grands pas. Avant le jour-J, de nombreuses activités sont organisées dans les administrations et entreprises sur l’étendue du territoire national pour honorer la femme, la mère de l’humanité et lui démontrer s’il en était encore besoin, son importance dans la société. Mais avant que tables rondes, causeries éducatives, marches et autres ne démarrent à travers le pays, le ministre de la Promotion de la Femme et de la Famille, Marie Thérèse Abena Ondoa a tenu à cadrer les choses. Selon le chef de département, tout ou presque doit tourner autour de la problématique : « Croisade contre les inégalités de sexes : s’arrimer à la nouvelle impulsion », thème arrêté pour l’évènement.

En procédant hier à Yaoundé au lancement national des activités marquant la célébration de cette 34e édition de la Journée internationale de la femme, le Minproff a rappelé que les dames sont encore victimes de discrimination. Des jeunes filles ne sont pas envoyées à l’école à certains endroits, alors que des garçons sont scolarisés. « Nous disons non à de telles pratiques. Nous sommes nés égaux devant la loi. La Constitution nous garantit l’égalité des droits. Permettons à chacun de laisser exprimer ses potentialités », insiste le ministre. Des données indiquent d’ailleurs que lorsqu’une jeune fille est libre d’aller à l’école, elle fait des merveilles. « Le chef de l’Etat nous l’a montré en nommant des femmes directeurs généraux et ministres. Nous pensons être sur la bonne voie», a-t-elle poursuivi.

Cette célébration sera un peu à la lumière des précédentes fêtes, animée par des parades et autres manifestations à travers le pays. Mais le contexte de sa célébration est particulier.

« Nous sommes au début d’un nouveau septennat pour le chef de l’Etat : celui des Grandes opportunités et lors de sa prestation de serment, le président de la République s’est engagé à soutenir les femmes. Nous avons besoin de tout un chacun. Les femmes doivent se mettre au travail, la société également, pour que ce rêve devienne réalité », a conclu le ministre. Pendant la cérémonie, des prix ont été remis aux lauréats du concours du pagne de la 34e édition de la JIF. C’était en présence du ministre des Enseignements secondaires, Pr. Nalova Lyonga et de plusieurs autres personnalités.

Facebook Comments